Nuit des étoiles : les enfants de Pau découvrent ensemble la beauté de la voie lactée

Au mois d’août, inspirés par la proposition de Vitamine, les enfants du club des Meilleurs amis du monde ont vécu une soirée hors du commun sous les étoiles à la découverte des beautés du monde.

Ils étaient neuf à participer à l’expédition : Leo, Iréna, Elie, Irisa, Tabitha et sa grande sœur Rolande, mais aussi Chantal et Babeth, qui accompagnent le club, et Jean-Pierre, un ami venu spécialement avec sa voiture pour emmener des enfants.

Lac artificiel, beauté intemporelle

Après un trajet d’une vingtaine de kilomètres depuis Pau, la soirée commence par un tour du lac du Gabas à Eslourenties-Daban en voiture. Si le lac est artificiel, la nature et les paysages qui l’entourent sont loin de l’être ! On peut notamment y observer toutes les cimes des Pyrénées. Une première halte conduit les enfants au Moulin du Péré, un ancien moulin à eau sur la berge du lac qui s’est vu restituer récemment sa meule d’origine. L’occasion pour Jean-Pierre d’explique aux enfants comment cette dernière, actionnée par l’eau, tournait pour écraser les grains et faire de la farine. Qu’il est bon d’échanger ensemble, à l’ombre des frênes, en cette belle fin de journée – la première sans nuage depuis plus d’un mois ! Et que ces beautés du monde découvertes ce soir leur semblent belles, pourtant si près de chez eux !

La seconde halte amène le groupe à l’autre extrémité du lac, dans un endroit boisé avec des tables de pique-nique. Il est 20 heures, chacun se met à table. Chantal a fait une belle et délicieuse quiche lorraine qui ravit petits et grands, en particulier Irisa. Le repas est un beau moment de partage, dans la joie et la bonne humeur. On se montre des photos, on discute, on rigole… on prend le temps !

Appelés à l’amour de la nature

Chantal souhaite aux enfants une belle fête car c’est la sainte Amour. « Car vous êtes des amours ! » ajoute-t-elle. Face à leur surprise, Babeth explique aux enfants que même sans être forcément amoureux, nous sommes tous appelés à l’amour : appelés à aimer notre famille, nos amis, la nature et même Dieu, pour ceux qui ont la foi. C’est tout ça, l’amour, et c’est pour tout le monde !

Le dîner terminé, les enfants passent aux choses sérieuses. En mai dernier, ils ont été admirer deux fresques, situées dans la petite ville de Billère où une artiste plasticienne locale, Fanny Pierot, a accompagné habitants et enfants dans la réalisation de magnifiques fresques sur l’égalité sur les murs d’un quartier et dans une école. Le projet a tellement plu aux enfants du club qu’ils ont décidé de faire la leur et de proposer au conseil pastoral de la paroisse, s’il en est d’accord, de la reproduire sous un porche de l’église à côté du local ACE. Deux thématiques ont été retenues : solidarité et nature. Babeth fournit tout le matériel : feuilles, crayons, gommes, feutres, etc. et les enfants se mettent au travail ! Léo dessine la terre entourée de drapeaux du monde et des enfants, Elie une maison décorée du signe de l’égalité hommes-femmes, Tabitha le drapeau de son pays et Irisa une petite fille. Mais bientôt, la nuit tombe et il faut déjà ranger ! Chacun finira son dessin chez lui pour une mise en commun à la rentrée. D’ores et déjà, le titre de la fresque pourrait être « la vie est belle » !

Des étoiles plein la vue

Sur le lac du Gabas, il y a aussi un barrage de 28 mètres de haut dont l’eau est destinée à l’irrigation du maïs, culture prépondérante dans le Sud-Ouest. C’est à proximité de ce site impressionnant que notre petit groupe élit domicile pour finir la soirée, entre vue du lac et vue du ciel. Tout le monde est impatient d’observer les étoiles ! En attendant, on partage le gâteau au chocolat en l’honneur de Léo, qui fêtait ses 14 ans hier, et d’Irena, qui aura 12 ans le week-end prochain, on applaudit Jean-Pierre pour le remercier d’avoir accompagné le groupe, on sort le petit télescope de Leo…

Et soudain voici la première étoile filante ! Plus la nuit est dense, plus les étoiles apparaissent : elles sont des milliers, puis des millions ! C’est un spectacle sublime de l’avis de tous. Etendus sur des couvertures ou des serviettes de plage, adultes comme enfants se laissent aller à l’émerveillement : Jean-Pierre montre et nomme les constellations : la Grande Ourse, la Vierge, le Scorpion, le Taureau… il y a même des satellites ! Et de toute la soirée, les enfants en sont les premiers étonnés, personne n’aura eu envie de sortir son téléphone portable, à part pour installer une application pour astrologues du dimanche et ainsi mieux s’imprégner des trésors de la voie lactée !

Quand vient l’heure du retour, tous ont le cœur réjoui et le sentiment d’avoir vécu un moment inoubliable, quelque chose de transcendant qui les dépasse. Mais surtout, comme le soulignent Elie et Iréna, le plus beau, c’est de l’avoir vécu ensemble : « tout seul, ça n’aurait pas été pareil ! ».

Les commentaires sont clos.