Une nouvelle résolution pour les enfants en ACE

Quand vient la fin de l’été, la saison qui nous quitte peut nous laisser un brin nostalgique… C’est le moment de se remémorer les belles choses vécues et la richesse des moments partagés pour éclairer notre rentrée.

Au seuil de cette nouvelle année scolaire, les enfants en ACE nous invitent et s’invitent, non seulement à la contemplation mais aussi à aller de l’avant, avec leur nouvelle résolution : Explorons les beautés du monde.

Découvrir ce qu’il y a autour de nous, on ne connaît pas tout, on est à la découverte.

(Amélia, 9 ans)

Bonheur de découvrir de nouvelles choses, de nouveaux horizons. On n’est pas seul.

(Myriam, 14 ans)

La résolution a été adoptée par les enfants par vote à l’issue du Grand Débat des 6-15 ans vécu l’an dernier. Les enfants y ont exprimé leurs joies, leurs peines, leurs espoirs, leurs rêves, leur soif de justice, de réduction d’inégalités, leur envie de beauté et de plénitude.
Il y a beaucoup de joie, de vaillance, de confiance et d’engagement dans toute la vie partagée qui transparaissait dans leurs contributions. Avec quel sérieux et vérité ils ont échangé entre eux sur des sujets graves. Quelle lucidité et bon sens des enfants face au monde ! Oui, dans les contributions des enfants, il est question de violence, de souffrance parfois mais il est aussi question de bienveillance, de gratitude et de pardon, on retrouve dans leurs témoignages les mots de la prière. Les enfants et les jeunes nous ont beaucoup appris sur cette intuition de relation entre « beauté », « bonté » et « Dieu », la beauté ne se limitant bien sûr pas aux seules apparences physiques, visuelles, esthétiques.
Sans pouvoir l’expliquer, les enfants perçoivent naturellement dans tout ce qu’ils contemplent, observent, dans les petites choses de la vie, quelque chose de bien plus grand qu’eux. Et toutes les beautés les relient à Dieu.

Les personnes sont des beautés du monde car c’est Jésus qui nous a créés donc Jésus c’est une beauté du monde donc on est des beautés du monde.

(Corentin, 8 ans)

Les enfants cultivent la solidarité sous de multiples formes ; ils ont formulé des souhaits ambitieux pour l’humanité entière et ont exprimé leur attention aux plus fragiles. Ils sont porteurs d’un rêve pour l’humanité. Et c’est en se faisant présents aux plus petits, aux plus fragiles et aux plus isolés mais aussi en prenant soin de la Terre, notre maison commune, que les enfants trouvent leur joie et la transforment en espérance.
Il y a en eux une grande espérance qui les porte pour agir et qui n’est pas sans rappeler les mots du pape François :

L’espérance est audace, elle sait regarder au-delà du confort personnel, des petites sécurités et des compensations qui rétrécissent l’horizon, pour s’ouvrir à de grands idéaux qui rendent la vie plus belle et plus digne.

(Fratelli Tutti 55)

Je me sens solidaire des gens qui souffrent.

Je rêve d’un monde de paix, où tout le monde ait à manger et travaille dans de bonnes conditions.

(Théo, 11 ans)

J’aimerais envoyer au monde entier un message d’amour !

(Noémie, 7 ans)

Adopter cette résolution, c’est pour les enfants, prendre le temps cette année de vivre leur vie en cassant la routine, comme certains l’ont souligné, et en partant à la découverte du monde et des personnes qui les entourent, et celles qui sont plus loin aussi.
Avec cette résolution qui colorera tout au long de l’année les contenus des revues enfants RICOCHET et VITAMINE, il sera question d’entraîner leurs regards pour devenir plus sensibles à la beauté de ce qui les entoure, et à voir au-delà de la surface des choses, Explorer les beautés du monde, c’est s’inviter à découvrir les beautés que nous sommes et la beauté de la Maison commune, pour se découvrir frères à travers les talents et les dons de chacun.

Il s’agira aussi de devenir des révélateurs de la beauté intérieure de chacun.

Les commentaires sont clos.