Coup d’œil sur une année passionnante

Notre assemblée générale s’est tenue en visioconférence samedi 5 février 2022. Au cours de ce temps fort nous avons jeté un coup d’œil sur l’année scolaire écoulée. Voici quelques-uns des points soulignés lors de la présentation du rapport d’activité.

Un contexte sanitaire anxiogène

Le contexte sanitaire de l’année nous a amenés à adapter nos propositions pour mener à bien notre projet en nous appuyant sur la dynamique d’échanges et de partages virtuels initiée pendant la crise sanitaire de 2020 : nous avons, avec les acteurs du terrain, activé et amplifié les outils disponibles d’échanges à distance qui ont permis de se soutenir et de maintenir du mieux possible les liens et les activités.

Un nouvel outil de démocratie participative

Soucieux de donner aux enfants les moyens d’exprimer leur avis sur tous les sujets, actions et décisions qui les concernent en expérimentant un processus de démocratie participative, nous avons proposé Le Grand débat des 6-15 ans, avec une déclinaison locale sur les départements.

Le site dédié comprend un onglet destiné aux adultes qui peuvent y retrouver tous les outils nécessaires à l’animation des différentes étapes du processus qui s’est achevé par un vote en ligne de la résolution du mouvement. Localement, lorsque cela a été possible, les jeunes ont également pu prendre appui sur cet outil pour organiser des rencontres festives, des débats et des jeux autour des thématiques du Grand débat.

Ce fut une grande joie d’accueillir les partages des enfants, leurs souhaits et leurs rêves, Nous notons des aspirations nouvelles des jeunes vers plus d’horizontalité et de justice globale. Leurs attentes ne sont pas théoriques ou abstraites. Ils ont choisi pour les années scolaires 2021-2022 et 2022-2023 d’aller « explorer les beautés du monde ».

Un grand jeu coopératif pour démarrer l’année

A l’ACE nous sommes convaincus depuis toujours que jouer est un droit fondamental de l’enfant. Notre expérience aux côtés des plus jeunes nous pousse à affirmer qu’il est vital qu’un enfant joue pour pouvoir grandir et s’épanouir. Jouer est une activité sérieuse : elle doit être prise au sérieux par les adultes.

Comme chaque année, la Fédération nationale a proposé un grand jeu coopératif de rentrée. Il se met en place sur le terrain, organisé par nos associations départementales. Le grand jeu est un moment privilégié pour faire connaissance avec d’autres, lancer l’année, découvrir la démarche du mouvement des enfants. C’est un moment récréatif attendu qui se termine par un partage, un temps de ressourcement et un goûter de saison.

Des conférences en ligne sur des sujets de société

La Fédération nationale a souhaité permettre des temps de réflexion et d’apports aux adultes du réseau, aux familles des enfants et plus largement, sur des sujets de société : « Les enfants et le numérique », « L’épuisement parental ». Elle a donc organisé avec des experts du monde de l’éducation deux conférences en ligne, qui ont rassemblé des adultes de toutes générations et de toute la France. Une nouveauté qui a remporté un franc succès.

Meilleur qu’hier : la résolution des enfants

La résolution « Meilleur qu’hier » -année 2- a permis aux enfants d’approfondir leurs liens avec la nature et leur environnement ; ils ont participé à de nombreuses initiatives collectives municipales ou de collectifs d’associations sur leurs lieux de vie : en zones rurales, en ville ou dans les quartiers populaires… Déployant une belle énergie et un enthousiasme communicatif, les enfants y ont entrainé des copains et aussi des adultes au profit de l’intérêt général.

Plusieurs thématiques ont été traitées au cours de l’année dans les revues des enfants, Ricochet et Vitamine :

  • les bienfaits de l’activité physique et sportive pour le cerveau à contrario de la sédentarité provoquée notamment par les écrans (sans pour autant les diaboliser) ;
  • entendre, écouter et prendre en compte la voix des enfants pour transformer le monde, en lien avec la démarche démocratique du Grand débat des 6-15 ans ;
  • l’importance du développement spirituel pour un meilleur épanouissement ;
  • la joie procurée par un lien nourri avec la nature.

Un clip national aux couleurs des clubs

Pour montrer au plus grand nombre le dynamisme des enfants, un appel à contributions a été lancé dans les revues de l’année dans le but de créer un clip sur les paroles et l’air de la chanson Meilleur qu’hier, composée l’année précédente à partir de leurs propres expressions. La Fédération nationale a ainsi récolté les vidéos de plusieurs centaines d’enfants et en a fait un montage diffusé sur notre site et sur notre chaîne YouTube. Le clip, tourné aussi bien dans les villes que dans les champs, reflète toute la diversité du mouvement, et plus largement des écoliers et collégiens de tous horizons de 6 à 15 ans.

Promouvoir et défendre les Droits de l’enfant

Nous avons à cœur de porter les droits de l’enfant au sein des instances d’Église dont elle fait partie. Au sein du collectif Promesses d’Église, l’ACE fait partie des groupes « Place et participation des jeunes » et « Abus sexuels ». Elle y défend vigoureusement la nécessité de rendre aux enfants et aux jeunes la voix et la place qui sont les leurs dans l’Église comme dans la société.

Accompagner les membres du réseau

Sans relâche tout au long de l’année nous avons poursuivi l’accompagnement des acteurs du réseau en matière de pédagogie, de communication, de ressources bénévoles, de partenariats, de gouvernance, de recherche de fonds… Nous avons resserré les liens avec les différents membres de nos associations adhérentes, lors de temps de formations, de partages d’expérience et de ressourcement. Les sessions départementales de rentrée ont été une fois encore des temps de mobilisation sur les territoires où elles étaient menées, pour être encore plus fort ensemble et toujours aller de l’avant.

Une année 2021 passionnante

L’année s’est révélée passionnante, riche en échanges, en actions, en partages. Les enfants ont porté la joie, la confiance, la vaillance et l’engagement avec force ! L’ACE a été pour nombre d’entre eux une bulle de respiration, de confiance, d’échange, de réflexion, de jeux. Poursuivons ensemble notre beau projet. Proposons des temps et des lieux d’expressions aux enfants et aux jeunes, des lieux de débats, accueillons enfants et familles. Laissons-les enfants nous bousculer car nous avons toujours à apprendre d’eux !

Les commentaires sont clos.