Septembre • Prendre le temps : il y a urgence !

Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps. […] J’ai compris qu’il n’y a rien de bon pour les humains, sinon se réjouir et prendre du bon temps durant leur vie.

(L’Ecclésiaste 3, 11-12)

Du bon temps ! Du temps de qualité ! Que peut signifier cette injonction pour l’époque qui est la nôtre ? Voici la rentrée et déjà mille rendez-vous se mettent en place : la reprise du travail pour les parents, la rentrée des classes et ses 250 formulaires de contact à remplir, les démarches de tous ordres pour obtenir bourses et allocations, les courses pour remplacer les fournitures abimées et les vêtements devenus trop petits pendant l’été, les rendez-vous médicaux reportés pour les vacances, le tétris des activités extra-scolaires à caser dans les agendas des enfants qui ont la chance d’en avoir et des adultes qui les accompagneront, le casse-tête des dépenses accumulées qui étreignent les familles… Il y a tant à faire et à penser ! Et les moyens techniques à notre disposition – ordinateurs, téléphones portables et autres objets connectés en permanence – nous poussent toujours plus à accélérer nos échanges et nos interactions. Ce sentiment de retard permanent qui en résulte, Freud le percevait déjà à son époque comme « la source première de la souffrance psychique ».

Et cependant, au cœur de l’urgence, nous savons combien il est essentiel de savoir dire stop pour prendre le temps ! Trouver un temps et un espace pour le recul, l’attention et le soin aux autres comme à nous-mêmes. Nous l’avons vécu grâce à la résolution des enfants de prendre le temps en 2016 et 2017. Nous sommes invités à l’expérimenter différemment cette année à travers notamment une invitation à la contemplation pour ces deux années scolaires à venir : Explorons les beautés du monde ! Parce que les enfants l’ont compris, ce n’est pas seulement la quantité de temps qui fait défaut mais la qualité.

Avec eux, nous découvrons année après année à quoi le fait de prendre le temps engage et conduit. Rejeter les rythmes de vie qui esclavagisent, c’est savoir renoncer à ce qui n’est pas ou à ce qui est moins essentiel, se déconnecter dès que possible de tout ce qui pourrait nous extraire du moment présent, rester à l’écoute de l’autre quand il a besoin que je lui consacre de l’attention. Les enfants cherchent en club des moyens de contrôler leur rythme de vie. En développant par exemple des projets écologiques : culture de potagers collectifs, opérations de nettoyage de leur environnement, réparations et recyclages d’objets en tous genre… En laissant la place aux autres dans leurs emplois du temps saturés : rencontres entre copains au club ou ailleurs, visite aux personnes âgées, préparation des fêtes de quartier… En nourrissant chaque jour sa vie spirituelle seul ou avec d’autres à travers des temps de célébrations priantes, festives ou informelles, dans le subtil relief que chacun peut donner aux évènements sans importance de son existence. Autant d’initiatives chronophages en apparence mais sources de temps de qualité !

En d’autres termes, à la manière de l’ecclésiaste, il nous appartient de reprendre la maitrise du temps en saisissant les moments favorables. La meilleure des résolutions à prendre pour cette nouvelle rentrée que nous souhaitons belle à toutes et tous !


L’activité du mois

Couvertures Ricochet 148 et Vitamine 213

> Se poser pour observer le monde

Cette activité est issue de la revue Ricochet et découvrez encore plus d’activités, de petits jeux, de bricolages avec les revues 100% ACE : Ricochet & Vitamine, disponibles dans la rubrique boutique du site de l’ACE.

► Matériel : des feuilles de papier et un crayon

Déroulement :

Prends une branche d’arbre que tu trouves sur un chemin de balade que tu fais quotidiennement (pour aller à la boulangerie, à la piscine, chez un copain…) Conserve-la précieusement.

Quand tu es enfin chez toi, au calme, reproduis-la aussi bien que possible sur une feuille de papier.
Refais l’expérience plusieurs jours d’affilée. Garde bien chacun de tes croquis.

Lorsque tu décides que ton expérience est terminée, aligne tous les dessins par ordre chronologique, c’est à dire du premier réalisé au dernier et observe-les.

Que remarques-tu ? D’après toi, qu’est ce qui a changé ? A quoi sont dûs ces changements ?

On cogite, on discute :

As-tu aimé faire cette expérience de calme et d’observation ? Tu peux refaire l’expérience avec d’autres objets ou avec les visages des personnes de ton entourage…


L’agenda

  • 6 septembre : Roch Achana, fête juive.
  • 15 septembre : Yom Kippour, fête juive.
  • 20 septembre : Souccot, fête juive.
  • 21 septembre : Journée internationale de la paix.

Les commentaires sont clos.