Mini-camp de l’ACE 28 : Exploration des beautés du monde dans le Perche !

Visites d’expositions, d’église, ateliers peinture, découverte d’une ferme et de ses animaux : les enfants ont pris le temps de la contemplation ! Le camp organisé par l’ACE de l’Eure-et-Loir du 10 au 13 juillet a mené les 13 jeunes participants à Miermaigne dans le Perche pour un camp placé sous le signe de l’exploration des beautés du monde.

Des règles de vie construites par les enfants pour le bon déroulement du camp

Parmi les participants, certains connaissent l’ACE en faisant partie des clubs de Fontaine-La-Guyon et de Luce ou en participant aux temps forts et interclubs. D’autres comme Naëlle et Zoé ont été invitées et ont participé à un camp pour la première fois ! Respecter les autres, garder le lieu propre, ne pas se lever ni réveiller les autres avant 7 heures : dès le début du camp, les enfants ont construit une vie de groupe où il est bon de se respecter, de prendre soin de soi et de prendre soin des autres comme Jésus prend soin de nous !

Visite d’une exposition pour découvrir les beautés des arts plastiques

La première sortie du camp a mené les enfants et leurs accompagnateurs à l’exposition « Figures Libres » qui se tient à Brou. 17 artistes contemporains atypiques présentaient leurs œuvres sous La Halle du village. Cela a permis de découvrir l’art sous diverses formes et de poser de nombreuses questions aux artistes présents. Les enfants ont également pu réaliser le défi qui leur avait été lancé de dessiner des amabiés (voir les dessins préparés pour l’exposition de fin de camp).

Le ballon a servi de support pour un oiseau fait de plumes ramassées dans la forêt.

Journée nature et découverte d’une ferme : place aux beautés vivantes de la nature

La journée nature a commencé par la visite d’un verger conservatoire de variétés de pommiers et de poiriers. Elle s’est poursuivie par une marche à pied de trois kilomètres qui a conduit les enfants à voir un calvaire et à poser de nombreuses questions sur Jésus. L’objectif de cette journée en forêt de Beaumont-les-Autels était de bien vivre avec ses 5 sens. Une palette autocollante a permis aux enfants de collectionner les couleurs de la forêt ou de réaliser un tableau. Ils devaient également reconnaître les bruits de la forêt : les bruits de pas dans les feuilles, le bruit de l’écorce que l’on gratte… Les enfants ont dessiné au crayon à papier un élément de la forêt ou créé une histoire une histoire à partir d’un objet rapporté de la forêt.  

Le lendemain, direction la ferme des Murs où Romuald attendait les enfants pour leur parler du respect de l’animal. Il a recommandé par exemple de ne pas nourrir l’animal pour pouvoir le caresser, mais de prendre le temps avec lui. Les enfants ont porté des seaux d’eau pour faire boire les moutons. Nous avons pris le temps de dessiner les animaux et toutes les productions visuelles de la journée ont été soigneusement gardées par les enfants dans leur carnet de voyage. C’est le psaume 23 qui a inspiré cette démarche : Qui suis-je pour que « Dieu prenne soin de moi ? »

Des temps spirituels avec la présence précieuse d’un diacre

La veillée du mardi soir a été accompagnée par Claude Frische, diacre et époux de Martine, responsable de club. « La présence du diacre qui porte son aube pour la célébration est un signe important pour les enfants. » confie Anne-Marie Dallara, responsable de club et organisatrice de ce camp. Les enfants ont partagé sous le regard de Dieu, ces découvertes :

  • « J’ai découvert une super belle nature »,
  • « l’âne Franklin », 
  • « le furet blanc et le reflet du soleil sur les toiles d’araignées  dans la forêt»,
  • « j’ai découvert qu’on pouvait fabriquer des choses avec des bouts de bois et autres éléments naturels », 
  • « J’ai bien aimé faire le camp avec des personnes inconnues ».

Quelques paroles d’enfants à qui l’on a posé la question : « et en rentrant chez vous ? »

Les enfants auxquels on a demandé et en rentrant chez vous ? » ont répondu :

au retour, je vais continuer à penser au camp pendant longtemps

construire de la persévérance et de la coopération

une liaison avec les autres  

une belle maison toute chaude et remplie de joie

A la rentrée, en club ACE ou en interclubs nous continuerons à explorer ces beautés du monde et de notre cœur et les clubs peuvent aujourd’hui s’enrichir de nouveaux amis.

Les commentaires sont clos.