Cultivons la culture !

Nous le savons bien, les enfants, en fonction de l’endroit où ils grandissent, n’auront pas accès aux mêmes « mondes culturels ». Pour accéder à la culture, les freins peuvent être grands. Ils peuvent être géographiques, que l’on vive dans une grande métropole ou en rural isolé, financiers, que l’on grandisse dans une famille en précarité ou plus aisée économiquement, ou bien sociaux, nous empêchant d’apprécier l’art dans sa diversité, contraints par la culture dominante de notre famille, de notre quartier…

L’éveil culturel a un impact fort sur l’épanouissement des enfants.

Et cela commence bien avant la naissance puisqu’un embryon dans le ventre de sa mère est très sensible aux vibrations de la musique et en particulier de la musique classique. Dès sa naissance le bébé va doucement affiner sa vue et apprécier tout particulièrement les contrastes, puis en grandissant, les spectacles de marionnettes, de théâtre, les contes seront des moments de grand bonheur pour lui.

Aussi les visites au musée, si l’on accepte de les adapter et de les raccourcir, peuvent être vectrices de contemplation et pourquoi pas d’expérimentation pour la suite de leur chemin de vie.

Alors il est de notre responsabilité d’adulte d’essayer de briser petit à petit les chaînes qui nous empêchent d’aller à la découverte, d’oser la nouveauté, l’inconnu…

Ne nous trouvons pas d’excuses, laissons-nous embarquer avec les enfants pour vivre avec eux des aventures artistiques nouvelles en fonction de nos lieux de vie : du potier au spectacle de la chorale du village, du concert de l’école de musique aux fresques de street-art des quartiers de la ville, de l’atelier contes proposé par la médiathèque au spectacle de marionnettes organisé par le service culturel, du concert symphonique aux vitraux de l’église…

Oublions aussi les définitions préconçues de ce qui est de l’ordre de la culture populaire ou de celle de l’élite. Invitons les enfants à être curieux d’absolument tout ce qui les entoure !
Plus les enfants seront sensibles à la culture plus ils en seront demandeurs et surtout acteurs et plus ils s’épanouiront.

Les commentaires sont clos.