Paroles de petits confinés

Chaque jour, les enfants nous envoient des messages pour nous raconter le confinement. Chaque semaine, retrouvez leurs joies et leurs chagrins dans ces chroniques des petits confinés…

Scène 3 : Des liens familiaux qui se resserrent

Les enfants sont nombreux à en témoigner : dans le confinement, on apprend à mieux se connaitre et à vivre ensemble, même si on le faisait déjà avant. On apprend à connaître son papa ou sa maman, d’habitude un peu plus absent du fait de son travail, ses petits frères et sœurs dans une autre école ou garderie :

« Maman travaille à la maison. Ma petite-sœur ne va plus chez la nounou »,

« Je mange à la table avec mes parents, on parle ensemble, avant je mangeais à la cantine. ».

Parfois on partage le quotidien autrement :

« Papa nous apprend à bricoler et nous jardinons tous ensemble »

« Avec papa, j’ai nettoyé le jardin, on était heureux d’être à deux ! »

« On se promène avec un masque et mon chien nous regarde en se moquant de nous. ».


Les enfants prennent conscience pour certains de la chance qu’ils ont d’avoir un jardin ou un environnement agréable :

« Je joue dans mon jardin avec ma sœur parce qu’on a un grand jardin donc on peut en profiter ; aussi on fait du sport. Heureusement qu’on a un grand jardin ! », « On est à la maison avec papa et maman, nous habitons dans les bois, du coup on peut s’amuser tous les jours dehors et nous savons que c’est une chance en ce moment… », « Je fais de la peinture et de la pâte à modeler. J’ai aussi la chance de pouvoir aller aux champs avec mon papa qui est agriculteur. ».

Mais si Rafaëlle, Samuel et Paul profitent de leur jardin sous le soleil depuis le début du confinement, Ariel et Victoria, eux, sont confinées dans leur appartement avec leur maman.


Ces paroles d’enfants, petits récits du quotidien, anecdotes et initiatives de toute nature, ces petits riens de la vie des enfants ne sont pas rien : ils nous rappellent la vie qui passe et qui est si précieuse. Sachons l’apprécier avec eux !

Les commentaires sont clos.