Merci Georges !

Nous le disons souvent : nos mouvements et associations sont façonnés au fil des ans par des êtres hors du commun qui donnent sans compter de leur temps et de leur énergie dans de petites actions sans gloire qui transforment la vie de celles et ceux qui en sont témoins. Ils sont par leur présence agissante signe du Royaume de Dieu en marche. Ils sont par leur écoute et leur disponibilité rappel de la tendresse du Père. Ils sont par leur discrétion et leur humilité ferment dans la pâte de nos vies quand nous avons la chance de croiser leur chemin.

Georges était de cette trempe-là. Depuis plus de 50 ans, inséparable de son Eva, il était au service des enfants de tous milieux et de toutes cultures, au service de leurs familles, au service de l’ACE à laquelle il est toujours resté fidèle. Cœur vaillant, jociste puis membre de l’ACO, Georges n’a jamais ménagé sa peine pour faire vivre et transmettre cette passion de l’Evangile qui relie les hommes et les femmes de notre temps. Le « Jojo » des Yvelines était encore à plus de 80 ans un pilier de l’ACE sur son département, en lien avec une multitudes de familles et d’acteurs locaux, facilitant l’engagement des plus jeunes ou plus novices sans jamais se mettre en avant.

« Accueillir la vie et l’expression des enfants, les accompagner pour qu’ils puissent se mettre en action, encourager leur dynamisme dans toutes leurs idées et s’émerveiller de voir que le Christ est là, au cœur de cette vie, vivant en eux, et leur révéler sa présence… c’est une spiritualité qui sera toujours d’actualité ! »

nous témoignait, il y a quelques mois encore, le couple qui soutenait toujours le club de leur petit village de Guerville. Georges, qui assurait aussi la trésorerie et les matérialités pour l’association départementale des Yvelines, était toujours le tout premier à téléphoner à la Fédération nationale à la rentrée pour s’informer des nouveautés à faire connaître aux enfants. Sa grande gentillesse, sa joie communicative et son humour, sa délicatesse étaient autant de petites lumières sur notre chemin. Nous lui en sommes infiniment reconnaissants. Il nous manquera beaucoup pour de petites et de grandes raisons.

Alors pour lui rendre un dernier hommage, nous avons choisi de vous partager ce tableau des disciples d’Emmaüs qu’Eva et lui aimaient particulièrement. C’est un de leurs amis, Charles Cado, qui l’a peint. Il a été le tout premier curé de la cité du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie qui a fait construire l’église.
Ensemble, en équipe ACO, Eva, Georges et Charles ont pris le temps de travailler ce texte des disciples d’Emmaüs qu’ils percevaient comme un élément fondateur des intuitions de l’ACE et des mouvements d’Action Catholique.

Le cœur de Georges aussi est resté brûlant jusqu’au bout et il continuera sans aucun doute à se consumer en nous !

Nous adressons nos sincères condoléances aux quatre enfants de Georges, à ses sept petits-enfants et deux arrière-petits-enfants mais bien sûr avant tout à son indispensable Eva qui continuera de semer pour deux ces petits morceaux du Royaume au quotidien.

Les commentaires sont clos.