Les 24h de la relève de l’ACE 49 : un temps gratuit pour fédérer les jeunes animateurs

C’est à Beaupreau qu’ont eu lieu les « 24 h de la relève de l’ACE ». Certains des 25 jeunes animateurs de clubs ACE que compte le Maine-et-Loire se sont retrouvés sous un grand soleil pour jouer discuter et rire le 6 mai dernier ! Un temps pour approfondir les liens entre ces jeunes venant des quatre coins du département organisé par le comité départemental.

« A chaque automne, une formation est proposée aux responsables de club qui débutent.
Cette journée leur permet de s’approprier le projet associatif, de bien comprendre ce qu’est un club ACE et d’avoir quelques clés pour bien l’animer. Devant la bonne ambiance de la dernière formation, nous avons souhaité rassembler de nouveau ces jeunes pour qu’ils puissent partager et approfondir leurs liens au cours d’un temps festif et gratuit » explique Alice Foulonneau, permanente départementale de l’ACE49, pour qui il était important d’offrir ce moment convivial à ces jeunes qui se donnent beaucoup.

10 jeunes animateurs pour un temps de mini-camp

Deux membres du comité départemental avaient préparé ce temps qui a rassemblé 10 jeunes âgés de 16 à 19 ans entre le vendredi à 18h et le samedi soir. « A leur arrivée, nous avons installé les tentes, nous avons dîné, puis nous avons fait une veillée comme on sait les faire en ACE : marshmallow feu de camp et jeux ! » raconte Alicequi coorganisait ce rassemblement. Le lendemain matin, ils ont joué le jeu d’un rallye photo. Après tant d’effort le fameux sandwich 1-2-3 remet tout le monde d’appoint. L’après-midi, un débat a porté sur le sens de l’animation en ACE. Chacun a partagé ce qu’il vivait sur son propre territoire. Ces 24 heures se sont terminées par une relecture.

Certains des jeunes responsables connaissent l’ACE depuis toujours, d’autres non

C’est par différentes voies que ces jeunes sont devenus responsables de club. « Certains ont été enfant en club ! Les plus mordus y ont passé 6 ans et il était naturel pour eux de continuer en accompagnant un club. D’autres ont découvert l’ACE plus tard, venant d’un autre mouvement d’Eglise ou de la paroisse. Par exemple, certains jeunes de première ou de seconde sortaient de parcours confirmation et il leur a été proposé de s’engager dans le mouvement. Nous pouvons compter sur plusieurs bénévoles qui font le lien entre les paroisses et l’ACE. »

« A quand la prochaine ? »

Ces 24 heures auront suscité le désir de de retrouver dès que possible. « Avec un temps comme celui-ci, nous nous faisons plaisir en voulant faire plaisir aux enfants. Ca nous apporte beaucoup en tant qu’animateur. A quand la prochaine ? » ont conclu les participants. « C’est aussi un moyen pour nous de mieux connaître chacun d’entre eux : qui ils sont et pourquoi ils veulent s’engager dans le mouvement. » confie Alice, heureuse de la joie de cette belle rencontre.

Les commentaires sont clos.