Pour Céline et sa fille Marie, l’ACE est une histoire de famille

Céline est une maman de 43 ans originaire de la Ferté-Macé, dans l’Orne. Enfant, elle était en club. Ado, elle est devenue animatrice. Aujourd’hui maman de trois enfants, elle les a encouragés à rejoindre l’ACE à la Ferté-Macé, dans l’Orne. Elle témoigne ici des atouts de l’ACE. Parmi eux, la liberté de choix des activités et des projets qui est le pilier de la pédagogie active voulue par les fondateurs. L’ambiance familiale joue également, pour la mère comme pour la fille, un rôle clé dans le projet de l’ACE.

 « Enfant j’ai participé plusieurs années au club de Saires-la-Verrerie dans l’Orne, animé par Marie-Thérèse. Les échanges étaient un point important lors des réunions de club. Parmi mes grands souvenirs, il y a les interclubs et les camps. Je retiens de ces moments leur convivialité, leur simplicité, et le bien vivre ensemble entre des enfants de tous horizons. Dans la continuité, je suis devenue moi-même animatrice durant quelques années puis, lorsque mes filles, en ont eu l’âge, elles sont allées au club de la Ferté-Macé. Par rapport aux autres activités auxquelles ma fille Marie participe aujourd’hui, l’ACE propose une ambiance plus familiale. Au club, les enfants choisissent leurs activités, ce qui leur donne des responsabilités et ainsi les fait bien grandir. Elle fait des découvertes à travers des activités que nous n’aurions pas forcément faites en famille ! »

« Cela permet de se sentir en vacances le samedi ! »

Marie, la seconde fille de Céline, est actuellement en club à la Ferté-Macé. Elle témoigne de ce que lui apporte de suivre les activités de l’ACE : « Cela fait un an et demi qui je viens au club. Ma sœur aimait venir tous les mercredis et m’a entrainé. Depuis, j’ai continué ! Cela permet de se sentir en vacances le samedi ! Venir au club ça me permet de connaître des nouvelles personnes. J’aime bien réfléchir aux activités et projets à faire avec notre animateur car il nous demande notre avis, le pour et le contre… Quand je parle de l’ACE, je dis qu’on peut bien s’y amuser et que l’ambiance des camps est joyeuse ! »

Les commentaires sont clos.