Janvier • Saint Jean l’évangéliste

Au fil des mois, découvrons un apôtre…

Apôtre : du grec apostolos, envoyé, chargé de mission.

Chaque mois nous allons découvrir un des 12 apôtres de Jésus, qui fût l’un de ses envoyés pour explorer le monde, aller à la rencontre de ses habitants et répandre la Bonne Nouvelle…

Allez par tout le monde et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la Création

Marc 16, 15

Comme le rappelle le Pape François en ce début janvier pour la Journée missionnaire mondiale : « L’Église du Christ a été, est et sera toujours “en sortie” vers de nouveaux horizons géographiques, sociaux et existentiels, vers des lieux et des situations humaines “limites”, afin de témoigner du Christ et de son amour à tous les hommes et toutes les femmes de tout peuple, de toute culture et de tout statut social… L’Église devra toujours aller au-delà, au-delà de ses propres limites, pour témoigner de l’amour du Christ à tous. »

Les enfants, apôtres et révélateurs de la Bonne Nouvelle

Dans la dynamique d’une pédagogie, d’une spiritualité active et participative, avec plus de 80 ans d’expérience, nous pouvons dire en ACE qu’au creux du goûter, du bricolage, du jeu, du dessin… se joue aussi l’enfant comme être spirituel. En ACE, les enfants sont bien résolus à poursuivre leur exploration des beautés du monde et de ses habitants (Lien résolution). Ils œuvrent avec leurs copains tels des apôtres de la Bonne Nouvelle. Les enfants sont les apôtres des enfants et ils sont aussi des révélateurs pour nous les adultes.

Les enfants cultivent la solidarité sous de multiples formes. Ils formulent des souhaits ambitieux pour l’humanité entière et expriment leur attention aux plus fragiles. Ils sont porteurs d’un rêve pour l’humanité. Ils se font présents aux plus petits, aux plus fragiles et aux plus isolés et prennent soin de la Terre, notre maison commune. Tout cela avec joie, confiance, vaillance et espérance !

En janvier, nous (re)découvrons Saint Jean l’évangéliste.


Pêcheur, célibataire, apôtre et évangéliste

Jean est le plus jeune des apôtres. Il a une vingtaine d’années lorsque Jésus en a trente. Saint Jean est « celui que Jésus aimait » (Jean 21 : 20) et c’est parce qu’il a su garder un coeur pur, un coeur d’enfant, qu’il tient une place particulière parmi les apôtres.

L'apotre Saint Jean l'évangéliste

Dans l’Évangile, nous n’y lisons rien qui puisse nous permettre d’attribuer à Jean un quelconque défaut. C’est lui qui sera au pied de la croix aux côtés de la Vierge Marie lors de la crucifixion. Le Christ le confie à Sa mère et, à partir de là, il vivra avec elle et assistera à sa « dormition » puis à son Assomption (la montée au Ciel de Marie).

En tant qu’Immaculée Conception, la Vierge Marie n’a pas connu la dégradation de son corps et ne serait pas morte « comme tout le monde ». Elle se serait simplement endormie avant de monter au Ciel.

Jean l’évangéliste est l’auteur du 4e évangile

La tradition chrétienne lui attribue le quatrième évangile écrit à la toute fin du 1er siècle ainsi que trois épîtres et le dernier Livre du Nouveau Testament “L’apocalypse”.

D’après les écrits de saint Irénée de Lyon, l’apôtre Jean aurait écrit l’Apocalypse lorsqu’il était en exil à Patmos. Il serait mort à Ephèse à un âge très avancé, après avoir été longtemps le dernier survivant des apôtres. Plusieurs thèses existent quant aux circonstances de sa mort, par le martyre ou non. D’après les révélations privées reçues par Maria Valtorta, une mystique italienne décédée en 1961, Jean serait le seul apôtre qui ne serait pas mort par le martyre, quoi qu’il l’ait connu.

Aujourd’hui, dans la ville turque d’Ephèse, la basilique Saint Jean abrite le tombeau du 4e évangéliste.


Le Défi


L’agenda

à retrouver chaque trimestre dans ta revue Vitamine ou Ricochet.

  • 1er janvier : Journée mondiale de la Paix Journée de prière pour la paix pour tous les catholiques du monde depuis 1968
  • 6 janvier : l’épiphanie
    Fête chrétienne célébrant la venue des Rois mages auprès de Jésus

Les commentaires sont clos.