Pour l’enfant, jouer c’est vivre

Quoi de plus naturel pour un enfant que de jouer ? Chaque enfant trouvera dans le jeu un moyen de faire connaissance avec les autres, de s’amuser et de coopérer. Le jeu permet de dépasser les différences d’origine, d’âge, de personnalité… C’est un excellent moyen de faire sortir les enfants d’eux-mêmes et de leur apprendre à suivre des règles. Ce caractère universel du jeu en fait un atout majeur du vivre-ensemble.

Le travail des enfants c’est jouer, disait le père Gaston Courtois.

Chez l’enfant, jouer commence dès le plus jeune âge de sa vie. Le jeu du Coucou caché avec son père, sa mère, ses frères et sœurs, est un moment de bonheur intense. Il s’agira d’abord pour lui de jeux avec ses parents et de jeux moteurs, donc des jeux solitaires. Ce n’est que vers l’âge de deux ans qu’il commence à jouer avec d’autres. Bref, le jeu est nécessaire à l’épanouissement d’un enfant et de toute sa personne.

Jouer est primordial et a plusieurs vertus !

Le jeu pousse l’imaginaire à se développer vitesse grand V notamment avec des jeux d’imitation. « Toi tu es le papa et moi la maman » ou encore « Tiens voilà une soupe, tu la manges pour de faux ! Parce que c’est de l’herbe et des cailloux. » Ainsi l’enfant imite les adultes de son entourage qu’il a pour modèles, et se forge une personnalité propre. Il acquiert ainsi des compétences et des qualités visant à son épanouissement.

Jouer permet de développer des talents !

Aussi, jouer avec l’autre, faire équipe, essayer de pénétrer le camp de l’autre, aident à développer des talents. On est celui qui court vite ou celui qui rattrape bien la balle ou encore celui qui répond le plus vite aux questions. On découvre alors qu’à plusieurs, chacun avec ses propres talents, on aboutit à une réussite. C’est le fameux « Tout seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin ! »

Les jeux de coopération sont d’ailleurs de superbes outils pour apprendre le faire ensemble.

On découvre ses possibilités mais aussi celles des autres. Pour cela, il faut apprendre à communiquer, à échanger, à observer les signes que l’autre nous donne à voir : ses émotions par exemple. Qui veut jouer adopte des règles et tous les participants doivent les respecter. Sinon, il est impossible d’aboutir à quelque chose. Le jeu est un outil essentiel à la compréhension des règles qui régissent notre société, nos rapports à l’autre. Parfois, un enfant ne va pas comprendre les règles d’un jeu et va refuser de jouer. Pourquoi ne pas accepter ce refus tout en lui proposant d’observer la partie ? Ainsi il expérimentera grâce à l’observation la nécessité de respecter les règles du jeu pour emmener la partie à sa fin.

Des règles pour grandir, s’épanouir et se dépasser dans un cadre rassurant

Ces règles permettent aux enfants de grandir, de s’épanouir, d’expérimenter, d’explorer l’autre et le monde, et de se dépasser dans un cadre rassurant. Ainsi, l’enfant développe ses capacités d’adaptabilité, absolument nécessaires à une vie en collectivité.
Le jeu est donc essentiel dans l’épanouissement d’un enfant, mais aussi dans ses apprentissages. Pour preuve, les enfants jouent avec un très grand sérieux !


Marie-Julie Subervie, déléguée générale – chargée de pédagogie à l’ACE, nous parle de l’importance du jeu pour les enfants.

Les commentaires sont clos.