Quand les bulles de vie du Grand débat de l’ACE s’invitent à l’école…

L’ACE, Claude Frische en connaît bien le fonctionnement pour avoir été responsable de clubs durant plusieurs années.

Ce diacre du diocèse de Chartres est aumônier de l’école Jean-Paul II de Chartres. Chaque vendredi, les élèves intéressés par discuter avec lui le retrouvent pour une heure de rencontre hebdomadaire… Pour nourrir ses échanges, Claude a utilisé récemment les Bulles de vie du Grand débat de l’ACE…

Parmi ses missions de diacre, Claude Frische est référent de l’école Jean-Paul-II de Chartres et s’y rend à ce titre une fois par semaine pour y rencontrer les enfants qui le désirent. « Manifester une présence d’Église auprès des enfants et de l’équipe pédagogique », c’est le but recherché dans le temps hebdomadaire qu’anime Claude Frische.

« Lorsque l’on est en mission auprès des enfants, c’est indispensable de passer d’abord par la vie des enfants, avant de proposer l’évangile, surtout auprès des enfants de milieux modestes. Les enfants ont essentiellement besoin d’être écoutés. Dès lors qu’ils se sentent écoutés, ils sentent que leur vie compte. Je reçois des petites confidences sur leurs souffrances. Parfois ils me posent des questions sur Jésus Christ… »

Les bulles de vie pour amener les enfants à s’exprimer

Bulles de vie - Le Grand débat ACE

« L’ACE, cela fait 25 ans qu’on est dedans ! » raconte Claude, papa de six enfants qui sont « tous passés par l’ACE ». Originaire d’Aix-en-Provence, Claude a été l’accompagnateur de plusieurs clubs ACE dans le sud de la France puis à Chartres. C’est sa femme Martine, actuellement accompagnatrice d’un club de Fripounets, qui lui a suggéré d’utiliser les bulles de vie à l’école. Pour elle, cela pouvait être un moyen intéressant pour faire s’exprimer les enfants, et recueillir leurs paroles. « Recueillir la parole de ces enfants, cela rentre bien dans mon rôle de diacre. Moi qui connais l’action catholique depuis longtemps, je suis convaincu que partir de la vie des enfants, c’est essentiel. Je me suis emparé de cette enquête au mois de janvier. J’utilise les questions proposées et ai déjà recueilli plusieurs expressions d‘enfants. Les enfants choisissent le thème qui leur correspond le mieux à ce moment-là. Le premier thème choisi par les enfants était la famille. Chaque enfant répondait en parlant de ce qui l’a rendu heureux, ce qui porte à la colère, a la sérénité… » Jusque-là, treize enfants ont participé à ce questionnement. « Je rapporterai sur le site les paroles collectées » ajoute Claude.

La pédagogie du questionnement pour éveiller chez les enfants le goût de la spiritualité.

« La démarche de l’ACE me semble tout à fait appropriée à cette école qui scolarise à la fois des enfants du monde rural dont les parents travaillent dans les entreprises environnantes et des enfants issus des quartiers populaires où l’établissement est implanté. La mixité y est sociale et religieuse. Naturellement ma démarche est connue et reliée à ma mission diaconale qui est d’éveiller chez ces enfants le goût de la spiritualité à travers et à partir de ce qu’ils vivent. Je m’adapte naturellement aux enfants musulmans qui ont aussi beaucoup d’interrogations sur la foi. »

Site internet du Grand debat des 6-15ans

L’ACE propose aux enfants et à leurs responsables un outil en ligne pour s’exprimer, réfléchir et s’amuser ! Que pensent les enfants du monde dans lequel ils vivent ? de l’actualité ? Il est important que leurs pensées puissent être entendues. Les enfants peuvent donner leur avis par l’intermédiaire de leur responsable ou bien directement grâce aux commentaires. Ils peuvent également voter pour la nouvelle résolution qui animera tous les enfants de l’ACE et leurs copains durant les deux prochaines années.

Les commentaires sont clos.