Portrait : Annick Littel, passeuse de relais

Annick a 43 ans, elle est mariée et maman de deux grandes filles de 18 et 20 ans. L’Église, c’est un peu sa maison : elle est tombée dedans quand elle était petite avec un père président du conseil de fabrique local (l’institution chargée de gérer certaines affaires financières et immobilières de la paroisse), une sœur très active en ACE entre fêtes et camps et des oncles et cousins animateurs en ACE qui l’emmenaient chaque année à la fête du jeu. C’est comme ça qu’elle a découvert le mouvement : par le jeu. Et elle y est restée très attachée. Aujourd’hui, elle est coopératrice au service de la pastorale des enfants sur la communauté de paroisses « Au coeur de la Zorn » , dans le diocèse de Strasbourg. Un territoire qui couvre pas moins de 17 paroisses et 26 communes !

Annick est responsable de toute la pastorale des enfants, du Baptême à la Première Communion et accompagne ainsi les petits en parcours  baptême, éveil à la foi, premier pardon et première communion jusqu’aux sacrements. Elle n’est pas toute seule dans cette aventure : elle organise et anime régulièrement avec son équipe d’animateurs des « après-midi kid’s cat » pour faire découvrir et faire grandir les enfants d’âge scolaire dans la foi tout au long de l’année. Et pour ceux qui le souhaite, elle prépare également des messes des enfants tout au long de l’année liturgique. La région et le concordat s’y prêtant, elle est également intervenante de religion dans plusieurs écoles et responsable des intervenants de religion sur son secteur. « Je suis là aussi, si le curé de notre communauté de paroisses, le Père Olivier MIESCH, a besoin que je lui prête main forte ! », précise Annick. Cela fait 8 ans qu’elle occupe ce poste et ne le regrette pas : « j’aime être là pour les autres, tout en les portant dans la prière », témoigne Annick.

À l’ACE où Annick a également un club, elle apprécie particulièrement le fait que ce soit les enfants qui décident, que chacun ait des responsabilités et puis surtout « qu’on s’amuse et qu’on joue ! ». Les rencontres de son club ont lieu une fois par mois le mercredi après-midi. « Les enfants ont déjà des engagements dans la société, ils se rendent par exemple régulièrement présents auprès des résidents de l’EPHAD du coin et ils font vraiment le lien avec leur appartenance à l’ACE », s’émerveille Annick.

Le club est coanimé par deux jeunes filles de 15 et 16 ans qui ont démarré comme Fripounets il y a plus de 6 ans.

Les enfants grandissent avec moi en ACE, il va maintenant falloir recruter des petits pour que les grandes puissent à leur tour prendre le relais !   

Les commentaires sont clos.