Noël, une fête pour tous

La fête de Noël n’est pas qu’une parenthèse qui se referme pour qu’ensuite tout redevienne comme avant. La naissance de Jésus n’est pas qu’un simple souvenir. C’est un événement qui a commencé il y a environ 2000 ans et qui se poursuit aujourd’hui et se poursuivra jusqu’à la fin des temps. Noël, c’est la naissance de Jésus, est la nouveauté qui nous permet chaque année de renaître de l’intérieur, de trouver en lui la force d’affronter toute épreuve. Parce que sa naissance est pour tous, pour chacun de nous. Et cette joie que Noël procure ne peut être qu’une joie partagée avec tous ceux qui sont en manque de bonheur, de lumière et d’étoiles !

Messager de vie

A Bethléem, qui signifie “Maison du pain”, Dieu est né dans une mangeoire comme pour nous rappeler que, pour vivre, nous avons besoin de lui comme du pain à manger. Nous avons besoin de nous laisser traverser par son amour gratuit, infatigable, concret. Que de fois par contre, affamés de divertissement, de succès et de mondanité, nous nourrissons notre vie d’aliments qui ne rassasient pas et laissent le vide à l’intérieur constate le Pape François. En entrant dans notre famille humaine, l’Enfant de Bethléem est messager de vie. Il apporte la Bonne Nouvelle, la Parole de Dieu faite humaine et qui s’adresse à tous sans exception : au peuple élu qui l’attendait mais aussi à tous ceux qui ne l’attendaient pas, à nous, aujourd’hui, et « aux bergers de ce temps » à qui l’Ange dit : « … je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : aujourd’hui vous est né un Sauveur. Il est le Messie, le Seigneur. ». La naissance d’un enfant dans une famille remplit les cœurs de tendresse et change bien des choses, bouleverse le quotidien…

Une fraternité humaine

En cette année placée sous le signe de Saint Joseph, père de l’Eglise universelle, rappelons-nous qu’il figure dans l’histoire de la Bible et de l’Église comme « le grand silencieux ». Pas une seule phrase de lui n’a été rapportée par les évangélistes. Pourtant, ce silence non seulement ne nuit pas à sa sainteté mais il accorde une grande profondeur à sa mission. Joseph a reçu l’annonce de l’ange en songe. Il s’est levé pour accomplir la mission demandée par Dieu : prendre Marie pour épouse et veiller sur l’enfant Jésus qui va naître, non pas du vouloir de l’homme mais de l’Esprit Saint.

Le pape François nous dit : Ce que Dieu dit à Joseph, il semble le répéter à nous aussi : « N’ayez pas peur !», parce que «la foi donne un sens à tout évènement, heureux ou triste », et nous fait prendre conscience que « Dieu peut faire germer des fleurs dans les rochers ». Non seulement Joseph ne cherche-t-il pas de raccourcis, « mais il affronte “les yeux ouverts” ce qui lui arrive en en assumant personnellement la responsabilité ». Ainsi donc, son accueil nous invite à accueillir les autres sans exclusion, tels qu’ils sont, avec une prédilection pour les faibles ».

Noël vient nous rappeler s’il en est besoin qu’une fraternité basée sur l’amour réel, est capable de faire rencontrer l’autre différent de moi, de compatir à ses souffrances, de s’approcher et d’en prendre soin même s’il n’est pas de ma famille, de mon ethnie, de ma religion… Il est différent de moi, mais il est mon frère et ma sœur. Et cela est vrai aussi dans les relations entre les peuples et les nations : tous frères !

Bonnes fêtes de Noël à tous !


« Saint Joseph, 
toi qui toujours as fait confiance à Dieu,
et as fait tes choix 
guidé par sa providence
apprends-nous à ne pas tant compter sur nos projets 
mais sur son dessein d’amour.
Toi qui viens des périphéries 
aides-nous à convertir notre regard 
et à préférer ce que le monde rejette et marginalise.  Réconforte ceux qui se sentent seuls
et soutiens ceux qui travaillent en silence
pour défendre la vie et la dignité humaine. »

(Pape François)

Pour cette 4ème semaine de l’Avent,

l’ACE invite les enfants et leurs familles …

À ouvrir chaque jour une fenêtre du calendrier de l’Avent
Chaque jour un mot fort lié à Noël révèle ses secrets.


Téléchargez les fiches PDF !

Les commentaires sont clos.