Des idées neuves pour développer l’ACE dans les Hautes-Pyrénées

Maite ACE 65

L’ACE des Hautes-Pyrénées a accueilli il y a quelques mois une nouvelle présidente, Maïté Etchalus qui mène aujourd’hui une retraite active.
Elle s’attache aujourd’hui, avec son équipe, à consolider et à développer l’Action Catholique des Enfants dans les Hautes-Pyrénées.
Les idées ne manquent pas !

Maïté Etchalus habite à Orleix, village d’environ 2300 habitants dans le secteur pastoral d’Aureilhan, Pouyastruc et Séméac, qui représente trente-trois clochers. 🔺

« Mes parents, en mouvement lorsqu’ils étaient jeunes, sont restés attachés aux valeurs et à la pédagogie des CVAV. Dans ma jeunesse, j’ai connu le mouvement « Âmes Vaillantes », c’est donc naturellement que j’ai accompagné ma fille en club ACE puis en JIC. Cela fait donc une trentaine d’année que j’ai rejoint le mouvement des Hautes-Pyrénées, d’abord responsable de club, puis permanente. Appelée par le bureau de l’association, j’ai démarré comme secrétaire avant d’accepter récemment le poste de présidente. »

« Engagée au sein d’une équipe d’accompagnement aux funérailles dans mon village, je rencontre régulièrement de nombreuses familles pour préparer les célébrations. Une relation de confiance ‘installe et les gens s’expriment. La culture chrétienne manque parfois, les personnes sont attachées aux valeurs. Ce sont des moments importants de partage qui nourrissent notre foi. C’est aussi une reconnaissance en tant que laïc engagée pour transmettre la foi aux adultes mais aussi aux enfants. »

Maïté, aidée par Yvette, est responsable du « club des Aventuriers » Fripounet ainsi que du club de « L’arc-en-ciel » Perlin. « Nous les attendons à la sortie de l’école (200 élèves) le mardi à 16h15. Les enfants accourent et se jettent dans nos bras. Je crois ou du moins j’espère que le mouvement prend racine !!! A cet âge-là, il est important de se retrouver régulièrement pour que naisse un projet à leur taille d’enfant. La commune nous a prêté une salle juste derrière l’école d’Orleix. Pour respecter notre engagement sur la laïcité dans ce lieu, nous retrouvons les enfants autour de valeurs citoyennes et ludiques : «A travers le jeu et les activités, on regarde comment on vit ensemble. Parfois, on n’est pas d’accord. Alors on se demande pourquoi et on essaie de résoudre ce désaccord. »

La vie spirituelle est aussi importante que le jeu au sein de l’ACE. Faire connaître la foi chrétienne est une des missions du mouvement. Déjà sur les secteurs, des expériences ont été menées.

Sur le secteur de Maubourguet, l’ACE, soutenue par Aline et Mado, a conduit des enfants vers les sacrements de la confirmation. Les enfants rejoints par le Secours catholique se retrouvent régulièrement en club.

Sur le secteur d’Artiguemy, un club « Top Ados » est né suite à la profession de foi. Du côté de Tarbes, l’école Sainte-Thérèse, sous la tutelle de la congrégation des Filles de la Croix, a permis à de nombreux enfants de se retrouver en club. Aujourd’hui, le retour à Dieu de SAM, Sœur Albert Marie, accompagnatrice débordante d’Amour, d’Ecoute et de Partage, nous laisse comme orphelins. De nombreuses personnes sur cette paroisse souhaitent accompagner Nathalie pour continuer le chemin tracé par SAM. 

Un autre projet mûri depuis quelques mois déjà au sein du bureau départemental de l’ACE 65 a vu le jour sur le secteur d’Aureilhan . Il s’agit du « RELAIS ACE ». 

 « Nous avons commencé une première initiative pilote en septembre à Aureilhan. Une fois par mois de 10h à 11h au presbytère d’Aureilhan, les enfants des clubs qui le souhaitent se retrouvent pour découvrir Jésus-Christ. Deux groupes (Fripounet et Perlin) de quatre enfants se retrouvent régulièrement. Trois jeunes anciennes catéchistes de la paroisse, accompagnées par Josiane Deladerrière,  ex-présidente de l’ACE 65, assurent ce temps. Ce moment est aussi une chance pour les parents de se retrouver. Je les accompagne en partageant les thèmes proposés aux enfants. »

« Le relais rejoint souvent des enfants qui n’ont pas ou peu entendu parler de Jésus. On leur parle par exemple des fêtes chrétiennes. Tout peut arriver ! Par exemple, nous avons la joie d’avoir dans le groupe un enfant de 8 ans qui a fait sa demande de baptême. Les copains l’accompagnent dans sa préparation. »

« Nous avons souvent affaire à des parents qui souhaitent que leur enfant choisisse. Nous les entendons parfois s’exprimer : « je n’ai pas le temps » ou bien « je ne sais pas faire » Ils veulent que nous fassions découvrir la foi chrétienne. Par exemple, il y a des enfants baptisés civilement mais pas religieusement. La maman dit : « j’ai trop subi, mes parents m’ont obligée à suivre le catéchisme et après ils ont divorcé… » Ils ont plein de questions. Il y a également une maman qui éprouve un manque de ne pas avoir fait sa confirmation mais le papa est athée.  Ils ont besoin d’écoute. »

le comité départemental de l’ACE 65
le comité départemental de l’ACE 65

Dans les Hautes-Pyrénées, une trentaine d’enfants se retrouvent en club régulièrement et invitent une vingtaine de copains autour d’eux. 

La plupart des responsables se retrouvent au comité départemental qui compte 15 membres sur le diocèse. Mais il y a de nombreux coins qui attendent notre visite. Nous sommes soucieux de voir des clubs ACE se créer là où il n’en existe pas encore. Pour aider ses projets, les membres du bureau et du comité départemental mettent la main à la pâte. 

« Nous nous sommes partagé les secteurs pour connaître les personnes et leurs besoins sur place en favorisant les Conseils de Responsables. » raconte Maïté.

 « Galipette » est le nom donné par les enfants au journal des clubs ACE élaboré par Jean-Claude et son équipe de communication. Les clubs envoient régulièrement leurs actions menées ou les projets à venir. Il est diffusé sur différents sites de paroisses du diocèse. Il permet de faire connaître l’ACE pour ouvrir à la fondation de clubs.

Le 12 mai dernier, une grande fête a été organisée par l’ACE. Les enfants des clubs y ont invité leurs amis et se sont joints à eux des enfants des environs. Soixante enfants étaient ainsi réunis pour une journée de partage et de fraternité. Ils ont pu compter sur la présence de Frère Daniel Gal, Franciscain de Lourdes et aumônier de l’ACE pour les accompagner.

Les commentaires sont clos.