Marie-Christine • 42 ans • Région Île de France

L’ACE est un lieu de spiritualité précieux pour continuer mon chemin de foi.

 

Je m’appelle Marie-Christine, j’ai 42 ans. J’ai découvert l’ACE après ma confirmation en 2014. On m’avait suggéré de trouver un lieu pour transmettre ce que j’avais reçu. En parallèle, Fanja, une de mes amies qui avait eu le même parcours catéchuménal que moi plus tôt, m’a proposé d’inscrire ma fille Marina, alors âgée de 9 ans, dans son club ACE. C’est grâce à elle que j’ai découvert le mouvement et que j’ai eu envie au fil des rencontres de m’y investir.

Je suis donc devenue co-responsable de club et j’ai commencé à suivre les formations proposées par la Fédération nationale. Cette approche visant à rendre les enfants acteurs, responsables et autonomes par le jeu notamment m’a vraiment enthousiasmée. Par-dessus tout, un mot a fait « tilt » en moi : la bienveillance ! Ce mot, au cœur de la spiritualité et de la pédagogie de l’ACE, me touche particulièrement. Il me rejoint dans tout ce que je suis : dans la petite fille que j’étais, arrivée à 7 ans en métropole sans parler le français, comme dans l’aide-soignante que je suis devenue, membre du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) et syndiquée, qui cherche à travers son métier à se rendre utile et à prendre un peu de la souffrance des plus faibles. Cette bienveillance qui manque si cruellement à notre monde est nourrie par toutes les valeurs de l’ACE : vaillance, confiance, joie et engagement. En s’amusant, les enfants y apprennent à grandir… et à bien grandir !

L’ACE est un tuteur pour leur vie : ils y sont respectés, écoutés, sans jugement, leur parole a du prix, elle est encouragée. À l’ACE, on exploite les capacités de chacun. Si tout le monde fonctionnait de cette façon, le monde irait mieux !

En tant qu’adulte, j’apprends en même temps que les enfants, je prends le temps de relire les choses avec d’autres, de me poser. En tant que parent, l’ACE est complémentaire à mon éducation, c’est un lieu de continuité. En tant que croyante, l’ACE est un lieu de spiritualité précieux pour continuer mon chemin de foi. On ne force personne à croire, mais on permet aux petits et aux grands de s’interroger, ce qui est déjà essentiel ! Les comportements d’entraide et de partage qu’adoptent les enfants rayonnent et feront d’eux, adultes, de belles personnes, bien construites. En tant que responsable de club, je mets du sel, de la saveur dans ma vie en allant à la rencontre des enfants ! »

 

guirlande80ans-72ppp

Les commentaires sont clos.