Le Mouvement

L’ACE en bref…

Gruppe Kinder sitzt in Turnhalle

Mouvement d’Église et d’Éducation populaire, organisé en association loi 1901, l‘Action Catholique des Enfants (ACE) s’adresse à tous les enfants, filles et garçons, âgés de 6 à 15 ans sans aucune distinction de nationalité, de religion, de condition sociale et d’appartenance culturelle.

En groupes de copains encadrés par des adultes, les enfants jouent, discutent et mènent des projets communs. Ils participent à tous les niveaux aux instances de l’association.

À l’ACE, ils vivent une expérience basée sur des valeurs humaines et chrétiennes qui leur permet de se construire. Ils deviennent ainsi acteurs et citoyens dans la société.

Découvrez la liste des associations départementales.


À l’occasion de l’année de la vie consacrée de 2015, le pape François s’est exprimé ainsi : « Le premier objectif est de regarder le passé avec reconnaissance, vivre le présent avec passion, embrasser l’avenir avec espérance. » C’est ainsi que la Fédération nationale de l’ACE a initié le projet de rédiger ce feuillet. L’ACE a une histoire riche et singulière qui a touché de très nombreux enfants partout en France. Elle est l’héritière du mouvement des Cœurs vaillants et Âmes vaillantes fondé par le père Gaston Courtois, Fils de la Charité.

Celui-ci entendait accueillir les enfants éloignés de l’Eglise pour soutenir les familles dans leur éducation et leur faire connaître le Christ. Jean Pihan, lui aussi Fils de la Charité et successeur de Gaston Courtois a la tête des CV-AV, écrira plus tard : « [Gaston Courtois] était un grand bonhomme. Au séminaire, lorsqu’il disait tout ce qu’il allait faire, on riait de lui. Maintenant, on ne peut plus rire car ce qu’il nous annonçait, il l’a réalisé. » L’avenir lui donnera raison quand pas moins de 550 000 enfants participeront aux rassemblements nationaux en 1949 organisés dans plusieurs villes françaises…

Nul doute qu’il y a dans la vision de ce prêtre un enracinement des valeurs l’ACE : confiance, joie, vaillance et engagement. Le mouvement s’adresse à tous les enfants de 6 à 15 ans, quel que soit leur milieu de vie, en respectant les situations familiales, sociales et économiques. Il les accueille sans faire de différence de nationalité, de culture ou de foi. Cette attention aux petits vise les enfants de tous milieux y compris lorsqu’ils sont confrontés à toutes sortes de fragilités et pauvretés. C’est pour cela qu’il est important de prendre soin de la vie de club comme si c’était une famille ou une communauté d’Église quand bien même elle accueille des personnes éloignées de l’institution catholique. La spiritualité de l’ACE s’enracine dans l’Écriture, quand Jésus met l’enfant au milieu, comme signe du Royaume. Ce lieu de première annonce a souvent été celui d’un accompagnement d’enfants vers le baptême et les autres sacrements.

La naissance des Cœurs vaillants dans un contexte de catholicisme social

Journal des cœurs vaillants

Dans les années 1920, Gaston Courtois était un jeune prêtre Fils de la Charité. Il connaissait les patronages, bien sûr, dont s’occupaient plusieurs ordres religieux mais ce qu’il voulait, c’était accueillir les enfants qui étaient loin de l’Eglise et des mouvements de jeunesse chrétiens.

Dès 1928, le nouveau journal « Cœurs Vaillants » veut insuffler chez les enfants âgés de 8 à 14 ans un esprit de chrétienté, de partage, d’équipe et d’unité ainsi que le sens de la mission. Petit à petit, les équipes « Cœurs Vaillants » puis « Âmes vaillantes » fleurissent dans toute la France et commencent à s’organiser en véritable mouvement dès 1937. Selon Gaston Courtois, « Le mouvement CVAV entend prendre en charge tous les enfants d’un territoire donné. Ce n’est donc pas sélectionner un petit groupe d’élite ou un patronage. Ce n’est même pas englober tous les enfants de cette école ou de ce patronage, c’est se préoccuper dès le début de tous les enfants, parce que c’est de ceux-là que nous sommes responsables. »

Les commentaires sont clos.