En Lozère, l’ACE donne ses œufs de Pâques !

En Lozère, les bénévoles de l’ACE n’ont pas perdu le sens de la solidarité dans cette période de confinement.
Ils ont décidé d’offrir les œufs de Pâques, initialement voués à être vendus pour les besoins de l’association, aux personnes âgées de leur entourage.

Article paru dans le journal La Lozère Nouvelle

L’Action catholique des enfants fréquemment appelée ACE a décidé de faire don des œufs qu’habituellement elle vend : « La vente des œufs d’effectue à la sortie des messes ou dans les villages où les enfants en vendent aux voisins. La recette permet d’acheter du matériel pour contribuer aux différents projets mais cette année, tout ça ne sera pas possible. Au départ, on pensait pouvoir les garder et organiser plus tard une chasse aux œufs mais étant donné que les choses se prolongent, on a pris la décision de les donner à des maisons de retraite ou de personnes handicapées mais aussi à des personnes âgées de notre entourage. Tout ça, sans enfreindre les règles du confinement » explique la présidente Rachel Bonicel-Bedos.

Partager des valeurs

Pour ceux qui ne connaissent pas cette association, elle regroupe une dizaine de clubs sur le département : « Notre association est affiliée à une Fédération Nationale et tous les deux ans, nous avons un thème sur lequel on développe des activités pour des enfants de 6 à 14 ans. On invite les enfants via les écoles ou le catéchisme et on leur propose des activités variées en fonction de l’âge. Ça peut être du bricolage, de la cuisine, des ateliers de réflexion tout cela autour d’un partage de valeurs catholiques. Ce sont les enfants qui choisissent leur projet avec souvent des temps de partage autour d’un repas et toujours un but derrière l’action. »

Des clubs qui fonctionnent avec des jeunes qui encadrent les enfants même si un adulte est également là pour les aider : « ça marche mieux quand ce sont les jeunes qui encadrent et souvent ça les amène ensuite à passer leur BAFA. L’objectif c’est de leur donner des responsabilités, il y a le délégué, le trésorier, le décorateur quand ils ont une salle… On les aide pour le côté réglementaire mais l’objectif c’est qu’ils soient autonomes et qu’ils gèrent un petit budget. »

Ah ces œufs !

Ainsi chaque année le moment de la vente des œufs était un moyen d’échanger avec les personnes, de faire parler de l’association et de rapporter un petit pécule : « cette année ce ne sera pas possible mais comme notre association est tournée vers l’intergénérationnel et l’entraide on s’est dit que c’était une bonne idée de les offrir à ceux qui souffrent de l’isolement en ce moment. Nous avons plus de 60 Kg de petits œufs que l’on va se répartir sans faire prendre de risques à personne. Les bénévoles les ont amenés lors de déplacements qu’elles avaient prévus pour ne pas constituer une sortie supplémentaire. On espère ainsi apporter un peu de réconfort à une vingtaine d’établissements sur l’ensemble du département. Les enfants ne peuvent pas tous participer mais certains ont fait des dessins pour accompagner quelques sachets et ils sont tous ravis de ce que l’on fait en leur nom. »

Les commentaires sont clos.