En mai, c’est la Fête du Jeu

Depuis toujours, le jeu est au cœur de notre mouvement. Des Cœurs Vaillants, nés en 1936 sous l’impulsion des Pères Pihan et Courtois, à l’Action Catholique des Enfants, il est de tradition de jouer. Des enfants, de toutes origines, de tous milieux, de toutes religions se côtoient et trouvent dans le jeu un moyen commun d’expression et d’échange.
Ils y trouvent également un lieu pour vivre ensemble et être heureux. « Les enfants n’ont pas de classisme, ils jouent ensemble tout simplement » disait Jean Pihan. Rien n’a changé !

Jouer c’est vivre !

À l’ACE, nous sommes convaincus depuis toujours que jouer est un droit fondamental de l’enfant. Notre expérience aux côtés des plus jeunes nous pousse à affirmer qu’il est vital qu’un enfant joue pour pouvoir grandir et s’épanouir. Jouer, ce n’est pas s’occuper un peu en attendant de faire une activité sérieuse, jouer est une activité sérieuse. C’est-à-dire qui doit être prise au sérieux par les adultes.

En ménageant des espaces de gratuité, où les enfants peuvent inventer, choisir leurs jeux, les transformer, et les faire vivre à leur façon, nous croyons que nous contribuons à leur épanouissement. La découverte de soi, des autres, ne peut se vivre que dans cette liberté qui ouvre à l’accueil. Le jeu est cette source de joie intarissable qui embellit la vie, provoque des rencontres, resserre les liens.

Alors certes, nous utilisons des jeux pour transmettre des connaissances, faire passer des valeurs qui nous sont chères, telles que la solidarité ou le respect de l’autre. Ces pratiques ludiques sont souvent conçues comme des outils qui nous permettent d’éduquer à la citoyenneté, à la fraternité, au respect de l’environnement. Mais elles ne doivent pas pour autant nous faire oublier que l’esprit du jeu jaillit de la spontanéité où la rencontre peut se vivre.

Fête du jeu 2018 - AceHistoire de la Fête du Jeu

La Fête du jeu est née en 1988 à l’initiative des enfants, depuis elle n’a cessé de faire des émules. Bien des acteurs de la vie locale s’engagent dans la préparation de ce temps fort pour le quartier, voire le village ou la ville.

Pour l’ACE, la Fête du jeu est l’occasion de rappeler une fois de plus à quel point le jeu est important dans la vie. Source de plaisir et générateur de rencontres, il est un puissant facteur de cohésion sociale et le lieu où les enfants prennent pleinement leur place en organisant leurs jeux.

Cette manifestation, où chacun est à l’initiative, permet aux enfants de vivre de façon concrète les droits de participation, édictés dans la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (articles 12 à 15).

 

L’esprit de cette journée prend appui sur les principes suivants :

  • La gratuité : la participation à la Fête du jeu doit être gratuite pour tous.
  • Le jeu pour tous : cette journée doit permettre de rassembler et de faire se rencontrer des personnes d’âges et de cultures différentes.
  • Le jeu sous toutes ses formes : cette journée fera la promotion du jeu sous toutes ses formes : jouets, jeux de société, de plein air, traditionnels, jeux vidéo. Elle encouragera toute autre initiative en rapport avec le jeu (exposition, conférence, débat…).
  • Jouer partout : lors de cette journée, il s’agira de favoriser la pratique du jeu dans les lieux publics et privés, les institutions, la rue ou l’espace familial.

 

>> Le lancement des Fêtes du jeu, c’est le dernier samedi de mai ! Elles ont lieu jusque parfois en juillet !


À retrouver dans la rubrique « Evènements » : le calendrier des Fêtes du Jeu.

Les commentaires sont clos.