La place des enfants à l’heure du synode

A l’ACE, la participation des enfants n’est pas une option. C’est un des fondements de son projet. A travers les différents engagements dans plusieurs collectifs du monde associatif et de mouvements d’Église, elle a toujours tâché de faire entendre la voix des enfants. Le synode sur la synodalité a pour thème « Pour une Église synodale : communion, participation et mission » et se déroule en ce moment.
C’est une nouvelle occasion pour l’ACE, de « faire remonter » aux évêques de l’Eglise de France, la voix des enfants des quartiers des grandes métropoles au village les plus isolés de France. Parce que leur parole a du prix.

« Les enfants peuvent nous montrer des chemins auxquels nous n’avions pas pensé… »

Dans le département du Nord, une récollection des enfants aux couleurs du synode « Nous avons consulté les enfants des clubs du secteur de Lille lors de la récollection du 12 mars dernier. Les enfants se sont exprimés au moyen de questionnaires pour les 6-10 ans ainsi que pour les 11-15 ans. Tous ont été remis au diocèse ainsi qu’à la Fédération nationale de l’ACE » raconte Magali d’Halluin, permanente de l’ACE à Lille, pour qui une telle consultation est essentielle :

« Les enfants sont l’Eglise de demain. Si on ne les écoute pas, on risquerait de manquer quelque chose. Leur parole est fraîche et ils sont capables de créativité. »

Prendre la parole de l’enfant, c’est lui dire qu’il « a du prix »

Dessin d’enfant réalisé dans le cadre de la participation au synode

« Recueillir la parole des enfants permet également qu’ils se sentent importants dans notre société et qu’ils puissent bien grandir. Plus on écoute les enfants, mieux ils s’expriment et plus ils ont d’idées ! » constate Magali d’Halluin. Car écouter l’enfant revient en quelque sorte à lui dire qu’il est important, qu’il a du prix aux yeux de ceux qui l’interrogent. Et c’est essentiel pour la construction de l’enfant. « Les plus jeunes ont fait de beaux dessins. Les grands ont donné leur avis : « J’aimerais qu’il y ait des chaises plus confortables dans les églises. » « Un moment important que je vis à l’Église, c’est quand le prêtre parle sur Dieu et moi je l’écoute. » « On m’a accepté alors que j’étais musulmane. » Les enfants écrivent souvent qu’ils veulent avoir un rôle dans les célébrations. Aussi, ils nous disent apprécier particulièrement Noël et Pâques parce que c‘est plus vivant. »

Dans de nombreux diocèses, comme dans le Pas-de-Calais, les enfants de l’ACE d’Eperlecques participent aussi au grand Synode !

Le samedi 15 janvier dernier, les enfants du club de l’Action Catholique des Enfants de la paroisse Sainte-Mère-Thérèsa se sont retrouvés pour se souhaiter une « merveilleuse année 2022 » mais aussi pour échanger, réfléchir, rêver, à ce que sera l’Eglise de demain… Voici quelques réponses des enfants :

  • Lieux où les enfants se sentent écoutés et considérés : « en famille avec mes proches / au club ACE où on me donne la parole / au collège avec ma bande de copains / chez la psychologue lors du décès de ma maman / dans mon Eglise où je suis servant d’Autel »
  • Personnes avec qui les enfants marchent, avec qui ils mènent des projets, en prenant exemple sur la vie de Jésus : « mes camarades de l’école lors de projets pour protéger la planète / en groupe de chrétiens comme l’ACE lors de projets pour plus de solidarité / mes copains quand on vient en aide à un copain autiste »
  • Les occasions où les enfants rencontrent des chrétiens : « lors de ma première communion / lors des pèlerinages à Lourdes avec ma grand-mère / lors des grandes fêtes comme Noël et Pâques / à la messe les dimanches »
  • Les rêves des enfants pour l’Eglise de demain : « avoir plus de messes dans le rural / une plus grande participation des jeunes à la messe / des célébrations plus dynamiques pour les enfants et les jeunes »

Une grande relecture nationale

L’équipe d’aumônerie a eu la joie de recevoir de nombreuses contributions venues des quatre coins de la France. Elle en prépare une relecture nationale qui sera envoyée aux évêques de France très bientôt…

Les commentaires sont clos.