Accueillir la joie et la répandre….

La joie transforme notre regard sur les gens et les événements. La joie engage à aimer, elle pousse à reconnaître et approfondir les qualités profondes de l’être. Elle est aussi contagieuse. La joie, elle se vit comme un grand débordement d’amour et va de pair avec un grand sentiment de paix et de plénitude. En cette période de l’Avent, nous sommes invités à ralentir et regarder de plus près ce qui est source de joie, ce qui germe, qui est tout petit peut-être mais qui est porteur d’espérance.

Entrer dans le fleuve de joie

L’invitation à la joie, elle est présente lors de la visite de l’Ange à Marie, dans le récit de la Bible : « Kaïre », le mot grec employé pour saluer Marie signifie : Réjouis-toi, sois contente… Car l’Ange Gabriel ne vient pas faire une annonce quelconque à Marie, il vient lui annoncer un grand mystère : elle sera la mère du Fils de Dieu… Alors réjouis-toi de tout ton cœur !

« Dans son cantique, Marie proclame : « Mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur » (Lc 1, 47). Quand Jésus commence son ministère, Jean s’exclame : « Telle est ma joie, et elle est complète » (Jn 3, 29). Jésus lui-même « tressaillit de joie sous l’action de l’Esprit-Saint » (Lc 10, 21). Son message est source de joie : « Je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète » (Jn 15, 11). La joie chrétienne jaillit de la source de son cœur débordant. Il promet aux disciples : « Vous serez tristes, mais votre tristesse se changera en joie » (Jn 16, 20). Et il insiste : « Je vous verrai de nouveau et votre cœur sera dans la joie, et votre joie, nul ne vous l’enlèvera (Jn 16, 22). Par la suite, les disciples, le voyant ressuscité « furent remplis de joie » (Jn 20, 20). Le Livre des Actes des Apôtres raconte que dans la première communauté ils prenaient « leur nourriture avec allégresse » (Ac 2, 46). Là où les disciples passaient « la joie fut vive » (8, 8), et eux, dans les persécutions « étaient remplis de joie » (13, 52). Un eunuque, qui venait d’être baptisé, poursuivit son chemin tout joyeux » (8, 39), et le gardien de prison « se réjouit avec tous les siens d’avoir cru en Dieu » (16, 34). Pourquoi ne pas entrer nous aussi dans ce fleuve de joie ? » nous interroge le Pape François. (Exhortation La joie de l’Evangile).

Être porteurs de joie

Dans le psaume 81 de David, musique et voix s’invitent pour accompagner et signifier la joie :

« Entonnez des cantiques, faites résonner le tambourin, La harpe mélodieuse et le luth ! Sonnez de la trompette à la nouvelle lune, A la pleine lune, au jour de notre fête … »

Le chant « Ma joie » créé à l’occasion des 80 ans du mouvement ACE, par son rythme et ses paroles nous invite lui aussi à cheminer, à nous recueillir, à prier peut-être, à remercier et à faire signe à d’autres. Pour les enfants, la joie se cultive dans les activités et les jeux lorsqu’ils sont vécus dans l’amitié. De tels moments remplissent le cœur des enfants de cette bonne humeur qu’ils portent ensuite dans leurs quartiers, leurs villages, auprès de ceux qu’ils rencontrent…

Même si souvent dans nos vies ordinaires, le malheur, la souffrance, les soucis, nos faiblesses, nos peurs empêchent d’accueillir la joie, elle est pourtant là dans les gestes d’affection, de solidarité, de soutien, dans les présences même silencieuses, dans les visages bienveillants, qui entretiennent l’espérance, la vie.

Noël, réjouissons-nous et ouvrons nos cœurs. Répandons la joie de la Bonne nouvelle autour de nous.

Paroles de la Chanson : Ma joie

Auteur/compositeur : Glorious Gospel

Droits réservés : Fédération nationale de l’ACE & Prayer (anciennement Glorious Gospel)


Ne crains rien car je suis avec toi
Pour t’aider, t’accompagner
C’est pour ça que tu as besoin de moi
Pour t’écouter, avancer.
La source de ma joie se transmet dans la louange !
Dansons, tapons des mains,
Laissons entrer la joie d’être ensemble !
Louons, claquons des doigts,
Acclamons notre joie d’être ensemble !
Prends le temps de découvrir
Qui je suis vraiment
Pour qu’ensemble nous puissions crier :
« Tu es ma joie ! »
Ta parole me permet de grandir
Car elle dit ce qu’on vit,
C’est par elle que je peux m’exprimer
Pour raconter, m’émerveiller
Que chaque génération annonce dans la louange !
Dansons, tapons des mains,
Laissons entrer la joie d’être ensemble !
Louons, claquons des doigts,
Acclamons notre joie d’être ensemble !
Prends le temps de découvrir
Qui je suis vraiment
Pour qu’ensemble nous puissions crier :
« Tu es ma joie ! »
« Tu es ma joie ! »
« Tu es ma joie ! »
X6

Dansons, tapons des mains,
Laissons entrer la joie d’être ensemble !
Louons, claquons des doigts,
Acclamons notre joie d’être ensemble !
Prends le temps de découvrir
Qui je suis vraiment
Pour qu’ensemble nous puissions crier :
« Tu es ma joie ! »

Pour cette 2ème semaine de l’Avent,

l’ACE invite les enfants et leurs familles …

À ouvrir chaque jour une fenêtre du calendrier de l’Avent
Chaque jour un mot fort lié à Noël révèle ses secrets.


À découvrir ou redécouvrir

Téléchargez les fiches PDF !


À confectionner

Téléchargez les fiches PDF !


Chanter… et danser !

Les commentaires sont clos.