Jour 18 • Le figuier | 4ème dimanche | Calendrier de l’Avent 2022

Cultive l’espoir !

Voici le peuple de ceux qui le cherchent ! 
(Psaume 23)

La dernière semaine de l’Avent s’ouvre aujourd’hui. Si nous sommes encore dans les ténèbres, c’est le temps de l’espérance car bientôt nous verrons « se lever une grande lumière » (Isaïe 9, 2). Les enfants connaissent ces ténèbres, eux qui endurent comme les adultes la pauvreté, l’isolement, les ruptures familiales, le harcèlement ou la maladie. Les enfants sont souvent les premières victimes de la situation de leurs parents. Et pourtant, ne faut-il pas traverser les ténèbres pour commencer à espérer ? Comme le soulignait Véronique Margron, présidente de la CORREF : « N’oublions pas que l’espérance chrétienne naît de la crise, de la mort – celle du Christ. Elle naît du sein du réel et non à côté du réel. »

C’est donc à partir des blessures et des chaos de la vie des enfants que nous allons, cette semaine, entrer dans l’espérance de l’Avent.

C’est bien dans notre nuit que nous pourrons réaliser que l’étoile de Bethléem nous éclaire. Peut-être sentirons-nous aussi la présence de toutes celles et ceux qui se laissent éclairer par elle au fil des ans : pauvres, réfugiés, prisonniers, malades, toutes celles et ceux que notre société laisse de côté. Confiants que la mort et la souffrance n’ont pas le dernier mot, nous pourrons leur chanter, à la manière de Laurent Grzybowski l’espérance qui nous habite :

« C’est une espérance
Qui vient dans le froid d’un soir
C’est une espérance
Jaillie du brouillard
C’est une espérance
Qui bondit de cœur en cœur
C’est une espérance
Qui efface nos peurs »

(paroles de Jean Humenry)

Continuons à chercher dans la nuit avec les enfants cette lumière au cœur de nos vies qui nous fait espérer un monde plus beau. Alors le petit enfant de la crèche nous apparaitra dans toute son humanité fragile mais aussi rempli d’Amour et nous redeviendrons frères en lui !


Le figuier est implanté au Moyen-Orient depuis 7 000 ans.
On en trouve aussi en France.
On consomme des figues fraiches mais on peut aussi les faire sécher.
Les figues pressées en forme de gâteau constituent de bonnes réserves pour des promenades.
Je peux inviter un copain ou une copine à un goûter de figues sèches.

Réalise chaque jour, une boule de Noël, en lien avec la petite prière du jour.
Imprime le modèle à télécharger, mets ta boule de Noël en couleurs et personnalise-la avec un petit mot, un nom, une prière.
Ensuite suspend-la au sapin ou confectionne une guirlande qui viendra s’enrichir, chaque d’une nouvelle illustration.
Elle viendra rappeler à la maison ou ailleurs que Noël n’est pas loin...

Pour cette 4ème semaine de l’Avent

En famille, cette semaine, tu peux écouter ou réécouter le conte « La tunique de Raïcha ». Tu pourras ensuite colorier deux personnages du conte : Yogi et Vrenella.

Yogi et Vrenella

Yogi et Vrenella sont amoureux et ont décidé d’unir leurs vies, dont ils sont sûrs qu’elle est pleine de promesses si elle est partagée. L’amour et la tendresse qui les unissent débordent autour d’eux ! Et c’est leur confiance et leur joie qu’ils partagent avec la maman de Raïcha.

Et toi ?

T’arrive-t-il de te sentir heureux et confiant dans l’avenir ?

Comment est-ce que tu partages ta joie ?

Quelles sont les personnes de ton entourage pour qui tu éprouves le plus d’amour et de tendresse ?

Chaque semaine, les enfants ont rendez-vous avec les personnages qui habitent l’histoire de la Tunique de Raïcha et pourront les colorier et les placer sur leur décor de Noël. Ils seront invités à réfléchir à ce qu’ils évoquent dans leur vie, aux rencontres qu’ils rendent significatives ou appellent. En lien avec le calendrier de l’Avent, ils seront invités à changer de regard sur ce, celles et ceux qui les entourent.


LES CONTES DE L’AVENT POUR PREPARER SON CŒUR À NOËL

La Tunique de Raïcha

“C’était un jour de marché. La ville résonnait des cris des marchands. Les gens se bousculaient à travers les ruelles étroites. Soudain la foule commença à s’agiter, une rumeur s’enfla de proche en proche. Des enfants couraient en criant : « Ils s’en vont ! Ils s’en vont ! Ils s’en vont ! ». Des femmes disaient en se hâtant : « C’est à cause d’une étoile… » Des vieillards répétaient gravement : « Le roi du monde nous est né »”.


Rendez-vous demain pour découvrir ce que cache la prochaine fenêtre !

  • Préparez en famille, en club, avec les amis… dès les premiers jours de l’Avent, le chemin de Raïcha vers la crèche pour « planter le décor », en lisant ou en écoutant l’Histoire de la Tunique Raïcha.
  • Ouvrez chaque jour une case du calendrier de l’Avent en ligne et cheminez avec la nature et les animaux de la planète
  • Lire ou écouter, à l’approche de Noël, Tous les contes de Noël sur notre chaîne YouTube.

close

Votre numéro offert

TESTEZ GRATUITEMENT un numéro de Ricochet et de Vitamine, nos revues destinées aux 6-15 ans

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont clos.