Avec la Pentecôte, c’est la naissance de l’Eglise

Quelques jours après l’Ascension de Jésus au Ciel, la Pentecôte est la fête de la venue de l’Esprit-Saint sur les apôtres et la naissance de l’Eglise. C’est dans les Actes des apôtres que l’on trouve le récit de cet événement.
La Pentecôte est une source pour la mission des chrétiens. C’est aussi la source du sacrement de Confirmation proposé à tout baptisé entre 12 et 18 ans ou plus tard, car il n’est jamais trop tard pour être confirmé !

Le terme de Pentecôte signifie « cinquantième ». En effet, la Pentecôte survient 50 jours après Pâques. Cet événement ne peut être compris qu’en lien avec Pâques et l’Ascension. Jésus est mort le Vendredi Saint. Il est ressuscité le jour de Pâques et monte rejoindre le Père à l’Ascension. Quelques temps après la mort et la résurrection de Jésus, les disciples étaient réunis au Cénacle. Après avoir entendu un grand bruit, ils virent apparaitre des langues de feu qui se posèrent sur chacun d’eux. A présent qu’ils sont remplis de l’Esprit-Saint, les disciples se sentent investis de la mission de répandre la Bonne nouvelle de la Résurrection du Christ.


La Pentecôte, Heures d’Étienne Chevalier, enluminées par Jean Fouquet, musée Condé, Chantilly.

Pour mieux comprendre ce qu’est la Pentecôte, nous vous proposons ici trois extraits du Youcat (§118, §203et §204)

Que s’est-il passé à la Pentecôte ? Cinquante jours après sa Résurrection, le Seigneur a envoyé du Ciel l’Esprit Saint sur ses disciples. Le temps de l’Eglise a commencé.

Le jour de la Pentecôte, l’Esprit-Saint a transformé des apôtres bloqués par la peur en courageux témoins du Christ. En très peu de temps, des milliers de personnes se sont fait baptiser : ce fut la naissance de l’Eglise. Le miracle des langues de la Pentecôte indique que, dès les débuts, l’Eglise est faite pour tous : elle est universelle (le mot catholique vient d’une expression grecque qui signifie ouverte à tous) et missionnaire. Elle s’adresse à tous, surmonte les barrières ethniques et linguistiques et peut être comprise de tous. Jusqu’à nos jours, l’Esprit-Saint est l’élixir de vie de l’Eglise.

Dans le sacrement de confirmation comme à la Pentecôte c’est l’Esprit-Saint qui est donné pour partir en mission.

La confirmation, c’est le sacrement qui parfait le baptême, et par lequel nous recevons le don de l’Esprit-Saint. Celui qui fait le libre choix de vivre en enfant de Dieu, et qui demande à recevoir l’Esprit de Dieu par les signes de l’imposition des mains et de l’onction au Saint-Chrême, reçoit une force particulière pour témoigner, en paroles et en actes, de l’amour et de la puissance de Dieu. Il devient alors un membre à part entière et responsable de l’Eglise catholique.

Déjà dans l’Ancien Testament, le peuple de Dieu attendait l’effusion, la venue, de l’Esprit-Saint sur le Messie. Jésus vécut durant toute sa vie dans un Esprit tout particulier d’amour et de communion parfaite avec son Père du Ciel. Cet Esprit de Jésus était « L’Esprit-Saint », que le peuple d’Israël désirait ; et ce fut ce même esprit qui descendit sur les disciples cinquante jours après Pâques, le jour de la Pentecôte. Et c’est encore cet Esprit-Saint de Jésus qui descend sur tous ceux qui reçoivent le sacrement de la Confirmation.

Dans l’Esprit de la Pentecôte, l’ACE est un lieu de « première annonce ». Qu’est-ce que cela signifie ?

Cette annonce qui est appelée « première » consiste à éveiller le désir, à inviter à un chemin de foi, à susciter de l’intérêt pour connaître Jésus, mais sans attendre que la personne à qui elle s’adresse ait déjà choisi de devenir disciple. Celui qui reçoit l’annonce est libre de l’entendre, d’y adhérer ou non, de se laisser questionner.

Le projet de l’ACE situe la manière dont nous souhaitons proposer un chemin vers les sacrements d’initiation (baptême, Eucharistie, confirmation) : « Par le témoignage de leur vie, dans leur manière de jouer et de vivre ensemble, de vivre la fraternité dans le respect et la complémentarité, les enfants sont lumière pour ceux qui les entourent.

Les propositions de l’ACE sont des lieux et des temps d’expériences avec Jésus-Christ chemin faisant. Chacun est invité à regarder sa vie, la confronter à la Parole de Dieu et y discerner la présence de Jésus-Christ. Parce qu’ils peuvent révéler Jésus-Christ autour d’eux et être les témoins de sa Bonne Nouvelle, les enfants sont apôtres des enfants et de tous ceux avec qui ils font route. C’est dans cette démarche que les enfants peuvent se sentir appelés à demander le baptême ou la confirmation. Le mouvement aura alors à cœur de leur proposer un chemin en lien avec les communautés chrétiennes locales.

Les commentaires sont clos.