Patrick Raymond, nouveau président de l’ACE

Patrick Raymond Président de l'ACE pour Trois ans
Assemblée générale 2019 de l’ACE

Samedi 2 février, réunies en assemblée générale, la Fédération nationale de l’ACE et les associations départementales présentes ou représentées ont élu à l’unanimité le nouveau président de l’ACE pour les 3 ans à venir : Patrick Raymond.

Technicien de laboratoire en milieu hospitalier, Patrick vit à Créteil avec son épouse.
À seulement 55 ans, Patrick est l’heureux grand-père de deux petits garçons qui sont déjà en club. Il faut dire que son histoire d’engagement avec le mouvement des enfants ne date pas d’hier…


Patrick Raymond, nouveau président.

« J’ai découvert l’ACE en 1976 quand des copains m’ont invité au rassemblement départemental « Copains Boum ». Jusqu’à mes 15 ans, j’étais en club avec les enfants de mon quartier. Ensuite j’ai suivi le parcours classique proposé par l’Eglise, puis j’ai rejoint l’aumônerie de mon lycée et j’ai un peu perdu de vue l’ACE.

J’ai quand même développé un certain goût pour l’animation : armé de mon BAFA, je fréquentais assidument les centres de vacances mais j’ai vite ressenti le besoin de faire le lien avec ma foi en m’investissant sur ma paroisse de Villejuif. C’est le curé de l’époque, Jean-Pierre Roche, qui m’a alors invité à le rejoindre au cœur d’un quartier populaire pour me parler de l’ACE et me proposer de faire club. J’ai été très impressionné de recevoir cet appel dans un ancien réfectoire qui avait servi à la paroisse de lieu d’accueil pour les migrants ! C’est là peut-être que j’ai acquis la conviction qu’il fallait être présents aux périphéries, même si le terme n’était pas encore utilisé.

Depuis mes premières responsabilités de club, je suis resté fidèle à ce mouvement qui m’a tant fait grandir : avec les enfants, j’ai pris de l’assurance, ils m’ont encouragé à m’engager davantage, à rejoindre des équipes de révision de vie… J’ai aussi rencontré la diversité de l’Eglise au fil de mes responsabilités en ACE et des liens et partenariats qu’elles m’ont amené à tisser. En particulier le service de la catéchèse, la Mission ouvrière, les Milieux indépendants… J’ai toujours aimé cette diversité qui force l’ouverture et est signe d’une Eglise universelle, qu’on construit ensemble !

Aujourd’hui, je souhaite m’appuyer sur cette diversité pour continuer, en tant que président de l’ACE, à défendre les droits des enfants et à défendre leur place dans l’Eglise et dans la société, une place concrète et réelle. Je sais que je pourrais m’appuyer sur les orientations fortes du mouvement : présence en périphérie, auprès des enfants migrants, en situation de handicap ou dans des contextes familiaux particuliers, et défense de la place et la participation des enfants au cœur de leur environnement proche ou lointain mais aussi des jeunes et des adultes !

Notre dernière AG l’a encore montré : notre mouvement est porté par de jeunes adultes, ce sont eux qui le feront avancer à partir de leur vécu et de leurs aspirations. La commission jeunes qui sera mise en place dès la rentrée aura pour objectif de se mettre toujours plus à leur écoute et de les impliquer encore davantage dans la conduite du mouvement.
C’est dans l’esprit missionnaire de la lettre au Peuple de Dieu du pape François, dans l’esprit de la nouvelle évangélisation, et en cohérence avec nos quatre valeurs fondatrices que sont la joie, la confiance, la vaillance et l’engagement, que l’ACE va poursuivre sa mission ! »

Les commentaires sont clos.