Etat de la pauvreté en France : Des enfants toujours plus fragiles

Comme chaque année, le Secours Catholique-Caritas France publie son Rapport statistique annuel État de la pauvreté en France 2018.

Constats et analyses sur la précarité issus de l’observation sur l’ensemble du territoire national de plus de 86 000 situations (sur les 1 363 000 personnes accueillies en 2017). Pour son rapport 2018, l’association a également mené une enquête auprès de plus de 3 000 personnes afin de définir la base d’une protection sociale inclusive de tous et en particulier des plus fragiles.

On apprend beaucoup, grâce à cet excellent rapport, et notamment que la pauvreté touche des familles entières, dont les enfants sont en moyenne plus nombreux et plus jeunes que dans la population générale.

Plus de la moitié des enfants au sein des familles rencontrées par le Secours catholique ont moins de 10 ans. Le rapport souligne également la vulnérabilité persistante des familles monoparentales, et croissante des familles biparentales, mettant en lumière la précarité des enfants qui vivent en leur sein. Les mineurs de moins de 18 ans accompagnés par le Secours Catholique représentent en effet près de 42% de l’ensemble des personnes rencontrées par l’association (à travers l’adulte de référence de leur ménage), alors qu’ils ne représentent que 22% de la population générale.

Cette forte proportion de mineurs s’explique d’une part par la surreprésentation des familles monoparentales dans les accueils (46% de ces mineurs vivent au sein de familles monoparentales, contre 20% environ dans la population générale), d’autre part par un nombre d’enfants par famille plus élevé (67% des familles rencontrées ont deux enfants mineurs ou plus, contre 55% environ dans la population générale). Les situations de pauvreté observées dans les accueils du Secours Catholique touchent ainsi de façon disproportionnée plus de familles monoparentales, plus souvent françaises, ou des familles biparentales plus nombreuses et plus souvent étrangères.

L’ACE est sur bien des territoires en partenariat avec le Secours Catholique-Caritas France qui accompagnait en 2017 pas moins de 640 700 enfants. Les associations départementales se félicitent des projets menés conjointement et ce rapport vient renforcer notre volonté de mutualiser nos forces et de continuer, partout où cela est possible, à faire ensemble aux enfants des propositions fraternelles qui les font grandir et les préparent à leur vie d’adulte.

Les commentaires sont clos.