Être en vacances : se relaxer, découvrir, être au monde !

Se relaxer pendant les vacances scolaires

Les vacances scolaires d’été existent depuis le 19e siècle. À cette époque la France est agricole. On a besoin des enfants pour les travaux des champs pendant les moissons et les vendanges… Avec les congés payés en 1936 les Français vont expérimenter des vacances d’été et le bonheur que cela procure : se baigner, faire du sport, goûter au soleil…

Les vacances, on les attend, on les imagine, on les prépare… Elles sont indispensables pour se ressourcer, s’aérer et se reposer. Ça permet de grandir et d’avoir de l’énergie. En vacances, on en profite pour faire ce qu’on ne fait pas d’habitude et qui plait : grasses matinées, promenades, jeux… Tout le monde a sa définition des vacances : repos et farniente, sport et visites culturelles, plages et soleil, montagnes et marmottes, engagement associatif et festivals, campings et randonnées, etc. En vacances, on découvre de nouveaux lieux, de nouveaux paysages, de nouvelles personnes… C’est aussi un temps pour entretenir les liens avec famille et amis. Les vacances, on peut aussi « en profiter » pour ne rien faire et rêver. Et ça c’est important pour les enfants.

 

Surtout, ne rien faire…

Peu à peu on s’enfouirait dans l’herbe, pour regarder à travers les brins comme si c’était une jungle immense. Les sauterelles paraîtraient des montres préhistoriques. (…) On dirait qu’en faisant attention, on pourrait vivre comme ça tous les moments de la journée. On arrêterait le temps sur la balançoire, après le dessert, et le long du canal, pendant la pêche… (…)

C’est fou comme il y en a, des moments comme ça, des moments forts et doux, légers aussi, qu’on regarde s’envoler longtemps, comme des bulles de savon. (…)

C’est ça, ne rien faire : être un matin d’été, rester allongé dans les herbes, devenir son bol de chocolat.

(Extraits de Surtout, ne rien faire, de Philippe Delerm, Collection Zanzibar – Ed. Milan)

 

relaxation vacances scolairesMême s’il est plein d’énergie, pendant les vacances scolaires un enfant ou un jeune a besoin de moments pour se calmer. La relaxation que ce soit via des petits jeux ou via une balle anti-stress lui permet d’améliorer sa capacité d’attention, la qualité de ses apprentissages et son bien-être (comme un sentiment de sécurité, une humeur plus stable ou des facilités à s’endormir).

Mais ne demandez pas à un enfant de rester passif et immobile pour se relaxer… Impossible ! Il a besoin d’expériences concrètes qui lui permettent de se mouvoir. C’est pourquoi on va faire appel à une activité manuelle ou à des petits jeux en fonction de son âge. Une activité de relaxation régulière, sous forme de rituel peut suffire à obtenir des effets durables sur le comportement d’un enfant.
Au bout d’un certain temps, l’enfant connaîtra l’exercice par cœur, demandez-lui alors de mener lui-même la séance de jeux.

Au retour des vacances scolaires

Après les vacances scolaires, à la rentrée, les enfants auront plein de choses à se raconter entre eux, à l’école, au collège : une manière pour eux d’être encore un peu en vacances, de les prolonger, de mesurer ce qu’ils ont apprécié, de partager aux copains des secrets et de recueillir leurs confidences, échanges et moments intenses où chacun réalise aussi qu’il a grandi !

Les commentaires sont clos.