Maole, 11 ans • Bourgogne-Franche-Comté, club des Gonsanais

On a décidé d’aider les migrants qui habitent dans un accueil de nuit à Besançon

 

Ce que je préfère ici, c’est les promenades et les jeux qu’on fait avec les copainsJe m’appelle Maole, c’est un prénom des îles des Comores. J’ai 11 ans et je suis en 6e au collège de Valdahon dans le Doubs. Ce que je préfère ici, c’est les promenades et les jeux qu’on fait avec les copains dans la forêt qui se trouve juste à côté de chez moi.

Je connais l’ACE depuis l’année dernière. Ma maman m’en avait parlé. On est d’abord allé à des temps forts, des récollections et des camps. Le premier camp que j’ai fait m’a beaucoup marqué. Je ne connaissais personne à part mon frère et rapidement, j’ai fait connaissance avec plein d’autres enfants grâce aux jeux, à l’ambiance générale. On prenait le temps de se connaître et de faire plein de choses !

Comme ça m’a beaucoup plu, je suis entré en club. Je me suis fait beaucoup de copains là-bas et en plus, j’y vais avec mes deux petits frères. Notre club s’appelle le club des Gonsanais, parce que tout le monde vient du village de Gonsans.

Cette année, on a décidé de faire une fête du jeu au printempsOn est une dizaine de fripounets (dont mes frères qui ont 7 et 9 ans) et triolos. On se retrouve dans la salle du foot, au stade comme ça, quand il fait beau, on peut faire des grands jeux. On se voit toutes les six semaines environ. Le programme n’est jamais deux fois le même : quelques fois on discute, quelque fois on bricole ou même on monte des projets. Quand on hésite, on se sert de la boîte à idées du club.

L’année dernière, on a décidé d’aider les migrants qui dorment dans un accueil de nuit à Besançon. On a fait le tour du village pour demander aux habitants par courrier de nous soutenir en offrant des produits d’hygiène. La semaine suivante, on est allés voir tous ceux qui avaient accepté. Notre récolte a été apportée à l’accueil de nuit par Hélène (l’ancienne animatrice du club). On a tout fait nous-mêmes et ensemble d’un bout à l’autre, on était fiers !

Cette année, on a décidé de faire une fête du jeu au printemps, dans notre village : jeux de kermesse, de société et jeux vidéo.

Les commentaires sont clos.