Les enfants des clubs alsaciens présentent le Manifeste pour 1 meilleur à-venir à leur Archevêque.

« C’est ma vie, je ne suis pas si petit pour que l’on décide à ma place… je veux donner mon avis, c’est ma vie ! » sont les paroles d’une chanson de l’Action Catholique des Enfants (ACE) que les enfants des deux départements alsaciens ont chanté vendredi soir, lors de leur rencontre avec Mgr Jean-Pierre Grallet, Evêque du Diocèse de Strasbourg.

En effet, face aux enjeux de la COP 21, les enfants de l’ACE se sont autorisés à rêver au monde de demain, dans le cadre de leur campagne des deux dernières années « + d’attention = – de pollution ». Dans leur réflexion, ils ont ainsi élaboré des solutions concrètes pour le futur, retranscrites en un manifeste imagé et coloré ; par exemple : « des bus qui marchent au soleil sont plus pratiques et polluent moins », « un magasin qui répare tout au lieu de jeter les appareils à la poubelle ; ils pourraient être réparé ».

Une délégation nationale d’enfants de l’ACE a remis ce document visionnaire au Pape François, à Rome, fin octobre dans l’esprit de l’Encyclique « Laudato Si ».

logo-manifesteCette même démarche a été entreprise dans les divers diocèses de France. C’est ainsi qu’à Strasbourg, Mgr Grallet a accueilli au Palais Episcopal une vingtaine d’enfants de l’ACE des deux départements alsaciens venus lui remettre le « Manifeste pour un meilleur à venir ». S’en est suivi, avec tout le naturel et l’aisance qui les caractérisent, un partage et un échange fort sympathique sur leur vision du monde de demain. La rencontre s’est terminée par un chant et un Notre Père prié tous ensemble.

Ce fut pour tous, un moment de joie d’une rare intensité. Tous sont rentrés chez eux, les yeux pétillants d’étoiles et pressés de pouvoir partager ce moment avec leurs copains.

Les commentaires sont clos.