Juin : j’ai le droit d’être aimé

L’amour, ce n’est pas une option !

Parmi tous les droits de l’enfant, celui qui peut peut-être le plus surprendre est bien le droit d’être aimé. Pourtant le préambule de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant l’affirme sans équivoque : « l’enfant, pour l’épanouissement harmonieux de sa personnalité, doit grandir dans le milieu familial, dans un climat de bonheur, d’amour et de compréhension ». Une injonction de taille ! C’est la seule mention de l’amour dans la CIDE mais elle imprègne l’ensemble des articles.
Par ailleurs, le rôle de la famille est grandement valorisé. Les signataires de la CIDE sont « convaincus que la famille, unité fondamentale de la société et milieu naturel pour la croissance et le bien-être de tous ses membres et en particulier des enfants, doit recevoir la protection et l’assistance dont elle a besoin pour pouvoir jouer pleinement son rôle dans la communauté ». Quand on sait que près de 130 000 couples divorcent chaque année en France, soit près de 45% des mariages, on comprend l’urgence de sacraliser l’importance de ce noyau et de protéger au mieux les intérêts des enfants dans le cadre de conflits parentaux. Plus de 1,6 million d’enfants vivent aujourd’hui dans des familles recomposées et près de 600 000 personnes cohabitent avec les enfants de leur nouveau conjoint. Cela veut dire que 8% des familles françaises sont des familles recomposées.

Et l’ACE dans tout ça ?

L’Action Catholique des Enfants ne peut pas faire l’impasse sur ces nouvelles réalités et se doit de les porter dans ses propositions.

Les familles des enfants de l’ACE sont à l’image de cette diversité. Les enfants racontent leurs joies et leurs difficultés à vivre ensemble, en famille et au-delà. Le club est pour eux un lieu privilégié pour exprimer ce qui ne peut se dire parfois dans le cadre familial. Nous l’avons observé lors du dernier Conseil national des Enfants, la famille est un bien précieux qui conditionne leur bien-être. Leur résolution « plus fort, ensemble ! » parle de ce besoin de grandir à travers l’amour des proches. En travaillant cette année sur la question de l’amitié dans leur vie, les enfants ont compris l’importance d’aimer et d’être aimé.

Il y a quelques temps, l’ACE avait proposé aux clubs de composer la famille de leurs rêves. Avec leurs mots et leurs idées d’enfants, ils avaient comme souvent été bien plus loin que prévu en choisissant comme environnement idéal une forêt de bambous. Ca, nous disaient-ils, « c’est une plante qui est souple, résistante comme la famille. Si celle-ci se déchire, elle bouge et se reconstruit.»

 

le droit d'être aimé

L’ACTIVITÉ du mois

>>>> Les Happy Crackers

Faire passer des messages d’amour et de joie

• Seul ou à plusieurs.

1/ Faites une fente pas trop profonde au milieu du rouleau.
Mettez les bonbons et un petit message à l’intérieur.
2/ Enroulez le car ton dans du papier de soie, en le collant par endroits.
3/ Torsadez chaque extrémité, comme un gros bonbon, et bloquez-les en faisant un noeud avec de la ficelle de chaque côté.
4/ Décorez votre cracker en fonction du thème de la fête.
5/ Les gens à qui vous l’offrirez n’auront plus qu’à tirer de chaque côté pour découvrir votre message et déguster les bonbons !

>>> Le Matériel

un rouleau de carton • des ciseaux • du papier de soie • de la ficelle • des bonbons emballés • un message joyeux.


> Retrouvez chacun des mois de l’année et les jeux et activités qui les composent sur notre calendrier 2018, en vente dans notre boutique.

Les commentaires sont clos.