Juillet : J’ai le droit de rêver

« Le rêve est un espace de liberté incroyable. Les enfants en particulier ont besoin de cet espace privilégié pour pouvoir faire face à la réalité qui n’est pas simple. […] L’espace de rêve est une compensation face à ces contraintes et à ce qui leur est imposé de l’extérieur. »

Etty Buzyn, psychothérapeute, psychanalyste spécialiste des enfants

 

Rêver pour mieux grandir

Rêver, c’est se projeter dans l’avenir d’une certaine manière, l’imaginer librement et se construire à partir de ce possible. Le rêver, au même titre que le jeu, est indispensable à la croissance et à l’épanouissement des plus jeunes. Le rêve nourrit leur créativité et éloigne les tracas du quotidien. C’est ce qui imprègne beaucoup d’articles de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant qui défend le droit de jouer, d’avoir des loisirs, des activités sportives, culturelles et artistiques…
Freud qualifiait les rêves des enfants de « brefs, clairs, cohérents, facilement intelligibles et sans équivoque ». C’est ainsi qu’ils sont capables de formuler des rêves de fraternité, de justice et de paix pour le monde sans équivoque quand les adultes mettent tant de bémols dans leurs aspirations.

Et l’ACE dans tout ça ?

Parce que le rêve, ce n’est pas perdre son temps mais bien au contraire prendre le temps, une démarche qui tient particulièrement à cœur aux enfants de l’Action catholique des enfants. C’est pourquoi, par le jeu, par les échanges et par les projets qui leur permettent de se dépasser, l’ACE propose aux enfants un espace de liberté où leurs rêves, leurs désirs profonds ou passagers, peuvent s’exprimer et parfois se construire.
Parfois cela signifie aussi ne rien faire du tout parce que c’est dans les moments d’intériorité que l’enfant apprend à se connaître et construit sa personnalité.

Et si à notre tour, nous suivions leur exemple pour rêver un monde lavé de toute violence et de toutes formes d’égoïsme, où l’homme vivrait en harmonie avec tous ses semblables et avec la Terre ? D’ailleurs, les adultes de l’ACE en témoignent régulièrement : les rêves des enfants peuvent aussi les faire grandir en tant qu’adultes !

 

Avoir le droit de rêver

L’ACTIVITÉ du mois

>>>> Promenade contemplative

Les 5 sens en éveil, découvrir autrement son environnement

Partez en promenade.

J'ai le droit de rêverMarchez lentement et scrutez en silence les moindres détails de votre chemin, des lieux. Invitez les enfants à mettre leurs sens en éveil et à les ressentir : “Qu’est-ce que je remarque ? Qu’est-ce que je vois ? Qu’est-ce que j’entends ?
Quelles sont les textures qui m’entourent ?” Observez ce qui saute aux yeux. Ensuite, rapprochez-vous et concentrez-vous pour percevoir le plus petit élément, le plus petit son. Au fur et à mesure, invitez les enfants à noter leurs découvertes avec le moyen d’expression de leur choix

>>> Le Matériel

un carnet • des crayons • un appareil photo • un dictaphone (aussi sur certains téléphones portables) • des vêtements adaptés à la saison • de l’eau


> Retrouvez chacun des mois de l’année et les jeux et activités qui les composent sur notre calendrier 2018, en vente dans notre boutique.

Les commentaires sont clos.