Recycler n’est pas jouer !

On a trop tendance à croire que l’Église est parfois en décalage avec les préoccupations de notre temps. Et pourtant, il n’en est rien. La journée nationale du recyclage est l’occasion de le rappeler : le pape François lui-même a mené une réflexion forte mettant en évidence le lien entre dégradation de l’environnement et surconsommation. Dans son encyclique Laudato si, il mentionne à plusieurs reprises la nécessité de mettre l’intelligence humaine au service de formes de développement durable et équitable en générant notamment « des formes intelligentes et rentables de réutilisation, d’utilisation multifonctionnelle et de recyclage ».

Les initiatives de l’ACE nationale

A l’ACE, nous avons le souci à notre mesure de prendre notre part. A la fédération nationale, nous tentons régulièrement de revoir nos pratiques de consommation et d’utilisation du matériel. Nous avons par exemple souscrit, il y a quelques mois, au programme Recy’go de La Poste qui permet d’initier une démarche de recyclage écologique et solidaire. En effet, le sur-tri des papiers en fonction des besoins des papetiers, est confié à des acteurs de l’économie sociale et solidaire, tandis que le recyclage est ensuite assuré en exclusivité par des papetiers situés en France.

Dans les clubs enfin, les enfants ont plus que jamais le souci de prendre soin de la planète. C’est d’ailleurs un thème qui revient régulièrement au Conseil national des enfants. Pour nourrir leur réflexion, le mouvement met à leur disposition des outils, jeux et activités tels que le carnet 30 activités nature dont nous vous offrons ici un aperçu. Ils participent dans beaucoup de villes au mois du grand nettoyage au cours duquel ils vont ramasser les déchets sur les plages ou dans les rues et en font le tri pour parfois réutiliser ce qui peut l’être.

En témoigne la petite Cloé, du club des Sportifs de Lens en ces termes :

« Au club nous avons parlé de la terre, qui est toute sale et toute polluée. Nous avons cherché des solutions pour guérir la terre, pour moins polluer : ne pas jeter les papiers à terre, trier les déchets, prendre une douche et pas un bain, éteindre la lumière quand on quitte une pièce, prendre soin des fleurs ou rouler plus à vélo ou trottinette. Moi, je voulais absolument faire un livre avec les copains du club, pour dire à tout le monde ce qu’il fallait faire pour prendre soin de la terre. Nous avons écrit une histoire avec des petits escargots, et fait des dessins pour décorer le livre. C’était un peu dur et long d’écrire l’histoire et faire de dessins mais on a réussi. »

Tendre vers le « zéro-déchet »

Cet enjeu est majeur pour la planète, presque à notre portée en tant qu’individus. Le pape François nous rappelle qu’« il est moins digne, il est superficiel et moins créatif de continuer à créer des formes de pillage de la nature seulement pour offrir de nouvelles possibilités de consommation et de gain immédiat. » Alors à la suite des enfants, prenons soin de notre maison commune !

 

Les commentaires sont clos.