Journée mondiale du livre

Journée mondiale du livreÀ l’ACE, on aime bien les journées mondiales qui parlent de ce que défendent les enfants, qui entrent en résonance avec les valeurs que portent les enfants.

C’est pourquoi ce 23 avril compte. Quand la Conférence générale de l’UNESCO, qui s’est tenue à Paris en 1995, a décidé d’en faire la journée mondiale du livre et du droit d’auteur, elle souhaitait avant tout « encourager tout le monde, et en particulier les jeunes, à découvrir le plaisir de la lecture, et reconnaître les contributions irremplaçables au progrès social et culturel de l’humanité de certains auteurs ».

De notre côté, depuis les Cœurs vaillants et Âmes vaillantes jusque dans les clubs les plus divers de France, la lecture est un ciment de la pédagogie du mouvement. Les enfants bénéficient aujourd’hui de 2 revues, adaptées à leur tranche d’âge et à leur sensibilité.

Dans beaucoup de clubs, elles servent de support aux rencontres par les sujets de réflexion, animations et jeux qu’elles proposent.

Nous travaillons également sur le conte, en tant qu’outil de développement et d’émancipation pour les plus jeunes. Grouillette et Paulette ont été bien plus qu’un simple travail d’écriture : elles ont été facteur de lien et d’amitié entre des enfants de toute la France.
Nous tâchons enfin de renvoyer adultes et enfants à des lectures vivifiantes dès que cela nous semble opportun. Outre l’Évangile, source première, notre spiritualité se nourrit en grande partie des textes de la doctrine sociale et des encycliques.

La capitale mondiale du livre en 2018 sera Athènes, en Grèce, en reconnaissance de la qualité de ses programmes menés en soutien au secteur du livre. La ville cherche notamment à faciliter l’accès aux livres à l’ensemble de sa population, y compris les migrants et les réfugiés.
C’est une belle source d’inspiration pour les enfants, dont les projets de solidarité avec les migrants et réfugiés ne manquent pas !

Les commentaires sont clos.