La fête de l’Épiphanie

À Noël, Dieu est venu partager la vie des hommes. La fête de l’Épiphanie nous rappelle que Dieu, en Jésus, est vraiment venu pour toute l’humanité, dans ses différentes richesses et pauvretés, dans ses différentes cultures. C’est toute l’humanité qui est invité à reconnaître en Jésus ce Dieu qui s’est fait homme.

« Les mages virent alors l’étoile qu’ils avaient déjà remarquée en Orient : elle allait devant eux, et quand elle arriva au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant, elle s’arrêta. Ils furent remplis d’une très grande joie en la voyant là. Ils entrèrent dans la maison et virent l’enfant avec sa mère Marie. Ils se mirent à genoux pour adorer l’enfant : puis ils ouvrirent leurs bagages et lui offrirent des cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. »

Regardons le chemin de ces mages : Ils voient en l’étoile un signe. Cela les met en route. Ils font un long chemin jusqu’en Palestine. Ils cherchent d’abord un prince dans la capitale rencontrant roi et savants mais finalement ils acceptent de modifier leurs façons de pensée. Ils continuent ainsi le chemin pour découvrir finalement que ce « roi des juifs qui vient de naitre » n’est pas un prince dans une capitale mais en un être tout fragile dans un lointain village. Ils en éprouvent alors une grande joie. Ce n’est pas une joie fugace mais une joie profonde qui vient après les efforts, les découragements peut-être et que rien ne peut remplacer. Et ils offrent l’or, l’encens et la myrrhe, c’est-à-dire les richesses et les parfums de leur pays, tout ce qu’ils avaient de plus précieux.

L’épiphanie à l’ACE

Pour nous aujourd’hui, c’est une invitation à ne pas rester dans nos certitudes mais à accepter de nous laisser déplacer par ce Dieu qui vient à notre rencontre.

En ACE, les enfants nous montrent souvent le chemin par leur capacité à s’émerveiller face à l’inattendu et par leur questionnement libre de toute entrave.

  • C’est beau, dit Marion, 12 ans, devant les décorations en papier qu’ont fabriqué ses copines.
  • Noël, c’est important parce qu’on a besoin de bonheur, s’exclame Pierre 9 ans.
  • Ma richesse, c’est ma vie ! C’est ce que Steven 14 ans partage à d’autres ados en ACE.
  • Un sourire, un regard, un don, un bonjour peut tout changer, explique Lorraine 10 à ses copines lors d’une fête.

fête de l'épiphanie vue par les enfantsLa fête de l’Épiphanie nous donne l’occasion d’inviter et de rencontrer familles et amis pour partager la galette des Rois, et de passer un bon temps de convivialité multigénérationnelle.

Galette, fève, couronnes tout cela participe à ce bon moment apprécié tout particulièrement par les enfants. La fête sera aussi ce que nous y mettrons en attention à chacun, en joie partagée, en convivialité : véritables cadeaux pour tous.

Et comme les mages qui apportent à l’enfant Jésus ce qu’ils ont de plus précieux, nous pouvons nous poser la question : que pouvons-nous offrir à Dieu qui nous est le plus inestimable ?


Pour aller plus loin : Qu’est-ce-que lEpiphanie ? – Église catholique en France  >> Texte évangile de l’Epiphanie

Les commentaires sont clos.